CONTACTEZ NOUS AU 04 83 43 40 90
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Contention femme classe III

Contention femme classe III

Dans quels cas utilser des chaussettes de contention de classe 3 ?

Les chaussettes de contention classe 3 (20-36 mmHg / 27.1-48 hPa) sont recommandés aux femmes ayant plusieurs varices. Ces chaussettes de classe 3 sont aussi et surtout conseillées pour les femmes sujettes à un fort œdème (allant d’un œdème modéré à un œdème grave), sujettes à un lymphoedème, à un ulcère veineux.

 

De même, pour celles qui souffrent d’une hypotension orthostatique ou d’un œdème post-traumatique, il est préférable de choisir la classe 3 lors du port de chaussettes de contention. Elles apportent également une sensation de soulagement suite à un traitement sclérosant ou phlébectomie.

 

Bref, les chaussettes de contention de classe 3 sont indiquées pour le traitement de tous les troubles veineux sévères et pour limiter l’évolution de thromboses veineuses. Par contre, il faudra faire attention aux contre-indications, car ces chaussettes ne conviennent pas aux femmes souffrant de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs avec indice systolique < 0,6, de la microangiopathie diabétique évoluée, de la phlébite bleue douloureuse avec compression artérielle et de la thrombose septique.

 

Comment prendre soin et entretenir ses chaussettes de contention ?

Les chaussettes, bas et collants de contention peuvent être lavés à la main dans une eau savonneuse ou en machine (programme textiles délicats) à 30°C sans assouplissant. Et afin de préserver l’adhérence des bandes auto-fixantes des chaussettes de contention, on peut les nettoyer avec de l’alcool dilué. Pour les sécher, ils doivent être mis à plat loin de toute source de chaleur (le sèche-linge est interdit) et ne doivent pas être repassés.

 

Il faut savoir que les chaussettes de contention se lavent tous les jours (surtout si on est sujet à des varices). En effet, le lavage leur permet de  reprendre leur forme initiale, de prolonger leur durée de vie ainsi que leur efficacité.

Dans quels cas utilser des chaussettes de contention de classe 3 ?

Les chaussettes de contention classe 3 (20-36 mmHg / 27.1-48 hPa) sont recommandés aux femmes ayant plusieurs varices. Ces chaussettes de classe 3 sont aussi et surtout conseillées pour les femmes sujettes à un fort œdème (allant d’un œdème modéré à un œdème grave), sujettes à un lymphoedème, à un ulcère veineux.

 

De même, pour celles qui souffrent d’une hypotension orthostatique ou d’un œdème post-traumatique, il est préférable de choisir la classe 3 lors du port de chaussettes de contention. Elles apportent également une sensation de soulagement suite à un traitement sclérosant ou phlébectomie.

 

Bref, les chaussettes de contention de classe 3 sont indiquées pour le traitement de tous les troubles veineux sévères et pour limiter l’évolution de thromboses veineuses. Par contre, il faudra faire attention aux contre-indications, car ces chaussettes ne conviennent pas aux femmes souffrant de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs avec indice systolique < 0,6, de la microangiopathie diabétique évoluée, de la phlébite bleue douloureuse avec compression artérielle et de la thrombose septique.

 

Comment prendre soin et entretenir ses chaussettes de contention ?

Les chaussettes, bas et collants de contention peuvent être lavés à la main dans une eau savonneuse ou en machine (programme textiles délicats) à 30°C sans assouplissant. Et afin de préserver l’adhérence des bandes auto-fixantes des chaussettes de contention, on peut les nettoyer avec de l’alcool dilué. Pour les sécher, ils doivent être mis à plat loin de toute source de chaleur (le sèche-linge est interdit) et ne doivent pas être repassés.

 

Il faut savoir que les chaussettes de contention se lavent tous les jours (surtout si on est sujet à des varices). En effet, le lavage leur permet de  reprendre leur forme initiale, de prolonger leur durée de vie ainsi que leur efficacité.