CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article
Lymphoedème jambe

Qu’est-ce que le Lymphœdème jambe ?

On parle de lymphœdème de la jambe quand la lymphe s’accumule dans les tissus, mais ne circule plus correctement vers le cœur, provoquant un gonflement de pieds. Cette maladie touche les bras et surtout les jambes. Découvrez les signes du lymphœdème sur les membres inférieurs, ses causes, ses conséquences, son diagnostic et les remèdes efficaces.

 

Quelles sont les causes du lymphoedème ?

Il existe deux classes de lymphœdèmes : primaire et secondaire. Leurs causes sont différentes. Dans le premier cas, le lymphœdème est provoqué par le développement insuffisant du système lymphatique. Parce que les vaisseaux lymphatiques sont en quantité insuffisante, la lymphe n’est pas totalement absorbée.

 

Des maladies héréditaires génèrent aussi le lymphœdème primaire. Même un bébé peut présenter un œdème résorbé par les vaisseaux lymphatiques.

 

Cependant, quand la lymphe dépasse la capacité des vaisseaux lymphatiques à un âge avancé, le lymphœdème primaire apparaît. Le lymphœdème primaire est congénital et découle d’une anomalie des ganglions lymphatiques ou du développement des canaux lymphatiques.

 

Quant au lymphœdème secondaire, il est provoqué par une obstruction du système lymphatique. Il est plus fréquent que le lymphœdème primaire et se produit après le traitement d’un cancer, d’une opération lourde, à la suite d’une infection ou d’une blessure.

 

La cicatrisation des vaisseaux lymphatiques après des infections à répétition peut également générer un lymphœdème secondaire.

 

Les personnes atteintes de cancer qui suivent une radiothérapie et qui subissent une ablation des ganglions sont souvent sujettes à un œdème. Le lymphœdème des jambes touche notamment les femmes, même à l’adolescence et à un certain âge. La sédentarité fait également développer un trouble veineux conduisant au lymphœdème.

 

Quels sont les signes ?

Le lymphœdème primaire touche une ou deux jambes et se manifeste par le gonflement au niveau du dos du pied avec une peau ferme et lisse, rendant les chaussures étroites.

 

À leur tour, les chaussures laissent des marques sur les pieds. Cependant, si l’œdème du lymphœdème primaire disparaît avec une jambe surélevée, il devient grave et persiste même après une nuit. Le signe de Stemmer permet aussi de reconnaître le lymphœdème.

 

Quand on soulève un pli de la peau, au niveau de l’articulation de l’orteil et qu’il s’avère impossible de le faire, le lymphœdème est confirmé. Par conséquent, les saillies de la cheville et du genou disparaissent. Si l’œdème s’aggrave, il y a jaunissement des orteils et des problèmes de peau apparaissent.

 

Dans le cas du lymphœdème secondaire, la peau est enflée ou tuméfiée. Contrairement à l’œdème, le doigt ne laisse pas de trace. Dans le cas de la filariose, la peau est épaisse et le membre est très gonflé.

 

En fonction des signes du lymphœdème primaire ou secondaire, on réalise une imagerie par résonance magnétique (IRM) ou une tomodensitométrie afin de localiser l’obstruction. Dans le cas de la filariose, on réalise des tests pour détecter le parasite.

 

Comment soigner le lymphœdème des membres inférieurs ?

Il existe différentes manières de traiter le lymphœdème des jambes : en évacuant le surplus de lymphe ou avec la chirurgie.

 

Pour limiter l’accumulation du liquide lymphatique, le patient doit réaliser :

-des exercices des membres inférieurs ;

-un drainage lymphatique manuel ;

-un massage des jambes avec des manchons de compression pneumatique intermittente ou des bas ;

-un bandage ou mettre des bas de compression.

 

Si le lymphœdème des jambes est léger, un drainage lymphatique manuel suffit en les surélevant. Si la maladie est sévère, il serait préférable de porter tous les jours et pendant des heures, des bas de compression pneumatique intermittente. Une fois que l’œdème a réduit, le patient doit porter quotidiennement des bas élastiques progressifs qui montent jusqu’aux cuisses ou aux genoux, du réveil au coucher.

 

Le lymphœdème primaire et secondaire traité par chirurgie a pour objectif d’enlever les tissus gonflés sous la peau en vue de former des canaux de drainage lymphatique neufs.

 

Il existe également la physiothérapie complexe décongestive (PCD) qui décongestionne les jambes. Après un massage manuel lymphatique du thérapeute, le patient doit porter un bandage de compression pour favoriser le retour du liquide lymphatique pour éviter la reformation de l’œdème au bout de deux heures.

 

Après le drainage et durant le port du bas, il serait préférable de bouger. Cette phase de décongestion se fait deux fois par jour durant trois à six semaines. Cette durée varie suivant l’évolution du lymphœdème. En parallèle, toutes les maladies de la peau sont traitées, que ce soit une mycose, une inflammation ou des crevasses.

 

Après la décongestion des jambes, il faut procéder à un entretien. Durant cette phase d’entretien, le patient se fait masser par drainage lymphatique, deux fois par semaine en saison chaude et une fois en hiver. Il doit porter des systèmes de compression tricotés à plat, un matériau plus ferme et moins élastique, généralement utilisé pour les varices.

 

Ce système est complété par des coiffes d’orteil. Il ne s’enfonce pas dans les plis de la peau et est fait sur mesure pour convenir à la circonférence de la jambe. Celui-ci doit être porté régulièrement pour éviter que l’œdème s’étende et que le résultat reste constant.

 

Retenez que le drainage lymphatique manuel ne draine pas seulement la lymphe, mais il favorise aussi son transport. Il est également bénéfique pour le corps en entier. Le thérapeute commence par masser le cou, permettant de stimuler les vaisseaux lymphatiques. En conséquence, l’écoulement devient facile dans les plus petits vaisseaux.

 

Lymphoedème jambe : Comment le prévenir ?

Il est possible de prévenir la complication du lymphœdème en évitant la chaleur, le port des vêtements serrés et les exercices trop intenses. De même, il faut bien soigner les ongles et la peau pour éviter les infections.

 

De préférence, optez pour des produits et des crèmes au pH neutre sur la peau. En cas de surpoids, il serait préférable de demander conseil auprès d’une assurance maladie ou d’un médecin qui pourrait fournir des exercices qui décongestionnent les jambes.

 

Il ne faut, en aucun cas, pratiquer des activités qui dilatent les vaisseaux (bain chaud, sauna, bain de soleil). Pour éviter de resserrer les vaisseaux, il faut éviter les températures extrêmes. Si le drainage lymphatique est favorable pour le lymphœdème, il faut éviter le massage-pétrissage.