CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Podologie

Podologie


La podologie est une science qui étudie toutes les affections épidermiques et unguéales des pieds : leurs mécanismes, leurs modes d’apparition et leurs symptomatologies, ainsi que les traitements adéquats et les modalités de prévention. La podologie coégalement des pathologies malformations ou déformations secondaire du pied. Parfois associée à la pédicure, elle englobe également tous les soins administrables aux pieds. Mais quel est le spécialiste de la podologie ? Et quelles sont les tâches qui lui incombent ? Plus de détails dans cet article.

 

Qui pratique la podologie ?

Le spécialiste en podologie se nomme podologue. Il a pour mission de soigner les pieds. En effet, le podologue prend en charge toutes les affections de la peau à ce niveau ainsi que toutes les pathologies des ongles. Il fournit les soins nécessaires à la guérison des lésions. En outre, il confectionné également des semelles orthopédiques, ces dernières à la demande d’un médecin ou d’un orthopédiste, dans le but de corriger des problèmes de statues, qu’elles soient secondaires ou non. Le podologue veille donc au bon fonctionnement de tout l’appareil locomoteur du pied.

 

Quelles sont les pathologies prises en charge par le podologue ?

Le podologue ne prend en charge que les pathologies superficielles de la peau. Celles qui nécessitent d’ailleurs des avis ou soins spécialisés sont envoyées vers un dermatologue ou un orthopédiste. Parmi les motifs de consultation chez un podologue, les plus fréquentes sont :

 

●       La Corne » et cors

La corne, encore appelée hyperkératose plantaire, se traduit généralement par un épaississement de la couche cornée de la peau du pied. Cette manifestation résulte des frottements importants occasionnés par les mauvaises chaussures. La corne apparaît le plus souvent au niveau de la plante du pied, de l’avant-pied ou des talons. Rarement, elle peut se former au niveau des orteils.

La corne n’est pas douloureuse. Elle est juste gênante et parfois invalidante. Cependant, si elle n’est pas prise en charge rapidement, elle peut évoluer vers ce qu’on appelle œil de perdrix, qui se traduit par des douleurs à type d’aiguilles dans la peau et gêne totalement la marche.

 

●       Les crevasses

Les crevasses sont des fissurations ou des déchirures au niveau des talons, recouvertes ou non de cornes. Elles sont dues le plus souvent par une fragilité de la cornée ou une intolérance à certains produits de toilette. Douloureuses ou non, les crevasses sont gênantes et nécessitent un traitement adapté pour ne pas s’étendre.

 

La prise en charge est la même pour les cornes et les crevasses. Un soin particulier doit être effectué ainsi qu’une application de crème hydratante, jour et nuit, jusqu’à la disparition des signes.

 

●       L’ongle incarné

L’ongle incarné se manifeste par la poussée de l’ongle en question à l’intérieur des tissus cutanés périphériques. Très douloureuse, la cette pathologie est due le plus souvent à des chaussures trop étroites, qui limitent la poussée de l’ongle, à une mauvaise coupe lors de la pédicure et parfois à des facteurs héréditaires.

 

L’ongle incarné doit être pris en charge rapidement pour éviter les complications. Diverses méthodes sont possibles, médicales ou chirurgicales, en fonction de la sévérité de l’incarnation.

 

●       Les mycoses de l’ongle et cutanées des pieds

Les mycoses sont des affections provoquées par des champignons. Elles sont contagieuses et nécessitent un traitement adapté avec des mesures hygiéniques strictes. La plus fréquente des mycoses des pieds est l’onychomycose. Elle se manifeste par un épaississement de l’ongle concerné, entraînant un changement de couleur et de consistance, voire même jusqu’ai décollement. Le traitement consiste à dépaissir l’ongle avec un fraisage puis d’y appliquer un antimycosique local à type de vernis ou de crème.

 

Les mycoses cutanées des pieds se manifestent quant à elles par des lésions avec croûtes, prurigineuses, qui se traitent par lavage et application de crème antimycosique.

 

Le traitement est assez long, pouvant durer des mois et doit être accompagné de mesures d’hygiène rigoureuses comme le non-port de chaussures fermées, le changement très régulier de chaussettes si le port de chaussures est obligatoire ainsi que leur lavage à des conditions adaptées, le port de chaussures confortables...

●       Les verrues plantaires sur le pied

Les verrues sont des pathologies de la peau dues à virus. Elles sont donc à la fois douloureuses et contagieuses. Elles s’attrapent le plus souvent dans des endroits humides qui sont favorables à leur développement, comme les douches communes, les piscines, les vestiaires... Elles se manifestent par des poussées cornéennes plus ou moins molles, qui peuvent être recouvertes ou non d’hyperkeratose. Elles peuvent se résorber à la suite d’un traitement médical adapté, mais parfois nécessitent une petite chirurgie.

 

Podologue et corrections de la posture et de la stature

Le podologue a pour rôle de veiller à la fonctionnalité totale du pied. Aussi, lors d’une séance de consultation, en plus d’analyser les lésions cutanées et unguéales externes du pied, il peut également être amené à analyser la stature complète de la personne afin de détecter des problèmes éventuels, pouvant être à l’origine de diverses affections musculaires, articulaires, osseuses ou nerveuses secondaires. Cet examen peut être effectué à la demande du patient, par une consultation libre ou suite à une prescription médicale.

 

Quels sont les tests et examens pratiqués lors d’un bilan postural ?

Lors de sa consultation, le podologue effectue un examen général debout, couché et sur tapis roulant. Mais il effectue également une série de tests avec des matériels spécifiques en vue de détecter des anomalies de posture. On note :

●       L’examen à la verticale de Guillain Barré. : il s’effectue à l’aide de capteurs de déséquilibre avec une plateforme spécialisée. Cet examen permet de diagnostiquer tout déséquilibre postural.

●       Le test de Maddox. : très spécifique, ce test permet dépister un asynchronisme visuel et reste pratique dans le suivi du patient

●       Le test au podoscope : permettant de définir la symétrique des empreintes de pied du patient

●       Le test scapulaire : qui vérifie le rôle de la musculature et de l’ossature scapulaire dans le dysfonctionnement postural et starural.

Est-ce que le podologue est un médecin ?

Les podologues ne sont pas des médecins. Ils justifient d’une formation paramédicale aux mêmes titres que les kinésithérapeutes ou les infirmiers. Ils ne peuvent donc prodiguer que des soins locaux et doivent référer les cas particuliers ou difficiles, nécessitant des traitements plus avancés. Ils réalisent également les soins des pieds prescrits par les spécialistes et fabriquent des dispositifs orthopédiques adaptés selon les prescriptions de ces derniers.

 

Combien coûte une consultation chez le podologue ?

Le prix d’une consultation chez le podologue coûte en moyenne dans les 30 €. Ce tarif étant libre, il varie d’un consultant à un autre, mais également en fonction des soins que le podologue doit effectuer par lui-même en plus de la consultation proprement dite. La visite chez un podologue ne nécessitant pas toujours une ordonnance, les frais seront personnalisés en fonction des demandes du patient.

 

Les consultations chez un podologue peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

La consultation chez un podologue fait partie des prestations remboursables selon le cahier de charge des dispositifs et prestations pouvant être sujets à des remboursements. L’assurance maladie ne couvre cependant que 60 % des frais. Les 49 % restants sont généralement payés par la mutuelle ou la complémentaire à condition d’y être souscrits.