CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Genouillère sport

Genouillère sport

La genouillère est un dispositif médical utilisé en orthopédie pour prévenir et/ou traiter les atteintes ligamentaires par entorses du genou. Elle se décline en plusieurs catégories : ligamentaire, rotulienne ou sportive. Cette dernière est très employée par les athlètes professionnels dans divers domaines sportifs à titre préventif. Cependant, elle aide également à reprendre les activités physiques ou à pratiquer de nouveau le sport, après un traumatisme du genou, quel que soit son traitement.

 

Quand porter une genouillère sport ?

La genouillère sport est utilisée pour la rééducation suite à un traitement médical ou une chirurgie. Elle permet la reprise de la marche, puis des autres activités quotidiennes, sans trop solliciter le genou. De ce fait, les lésions peuvent se consolider rapidement et les risques de rechutes sont minimisés.

 

Ce dispositif est très utilisé lors des sports de contact tels les arts martiaux, mais également au cours des sports collectifs (rugby, handball…). On le retrouve également dans les sports à haut risque comme le ski ou les sauts. Dans ces cas-ci, la genouillère permet d’amortir les conséquences d’un choc violent au niveau du genou, responsables de rupture ligamentaires.

 

Quels sont les avantages d’une genouillère sport ?

La genouillère sport offre beaucoup d’avantages à ses utilisateurs. Entre autres, elle permet aux amateurs de sports de reprendre toute activité sans craindre des rechutes. En effet, l’articulation du genou est complexe. Suite à une blessure passée, quelle qu’elle soit, le genou reste fragile et de nouvelles lésions peuvent survenir s’il est trop sollicité. Le port de genouillère sport maintient le genou stable, limite les mouvements latéraux et de flexion-extension afin de préserver l’articulation. La pratique d’un sport se fait ainsi en toute sécurité.

 

Par ailleurs, lors de la reprise d’activités, le port d’une genouillère diminue fortement la douleur. En effet, en plus de l’immobilisation partielle ou en totalité du genou, la genouillère procure de légères pressions qui apportent un soulagement aux patients. Si l’on retrouve les genouillères dans les sports collectifs et les activités physiques à haut risque, ce n’est pas pour rien.

 

Ces dernières protègent l’articulation du genou contre les chocs violents externes, comme les coups, les chutes. Elles stabilisent le genou en limitant les oscillations dues à des activités d’appui intenses. C’est le cas lors de la pratique des sauts ou du ski. Les genouillères limitent la survenue de déchirure ligamentaire ou de déplacement rotulien. Les genouillères sport sont conçues pour être faciles à enfiler, sans effort apparent ni mouvement de flexion. Leur matière de fabrication a été spécialement innovée pour être mieux respirante.

 

Quels sont les différents types de genouillères sport ?

Il existe deux catégories bien différenciées de genouillères sport sur le marché des dispositifs et équipements sportifs. On distingue :

  • La genouillère sport souple

Facile à enfiler et super respirante, la genouillère sport souple est plus utilisée lors des reprises d’activités quotidiennes après un traumatisme du genou. Elle peut suffire pour pratiquer le jogging ou d’autres activités physiques simples après une entorse. De plus, sa matière souple la rend confortable à porter. La genouillère sport impose une légère compression à l’articulation atteinte, non seulement pour limiter ses mouvements, mais également pour soulager les douleurs qui peuvent encore survenir, quelle que soit l’ancienneté des troubles.

 

Les genouillères sport souples peuvent suffire pour protéger l’articulation du genou lors de la pratique des sports qui sollicitent peu l’articulation du genou. Elles sont donc préconisées même en l’absence d’antécédents de traumatisme.

  • La genouillère ligamentaire rigide

La genouillère sport rigide, comme son nom l’indique, est fabriquée à partir des matières plus résistantes. Elle convient à la suite d’un traumatisme grave du genou. Elle est généralement utilisée lors de la reprise des activités journalières ou pour pratiquer à nouveau du sport. On retrouve souvent des renforcements dans les genouillères rigides. Ces derniers peuvent être de simples baleines, indiquées pour les activités sportives peu intenses ou les activités de routine. Quant aux activités plus intenses, des straps ou des sangles sont les mieux adaptées.

 

Ce type de dispositif convient également dans la prévention d’éventuels risques d’entorse ou de fractures pour ceux qui pratiquent des sports de contact ou des sports considérés comme dangereux. Les modèles avec straps conviennent parfaitement aux joueurs collectifs professionnels comme les footballeurs. Il en est de même pour les sports de contact. Pour les activités à haut risque, à savoir le ski ou le hoquet, entre autres, il est préférable d’opter pour des modèles à sangles bien ajustables pour assurer le soutien du genou.

 

Comment bien choisir sa genouillère sport ?

Même s’il s’agit d’un dispositif sportif, le choix d’une genouillère sport ne doit pas se faire au hasard, car il détermine le confort et la sécurité du patient lorsqu’il pratique ses activités physiques. Son choix doit donc obéir à certains critères :

  • Le degré des lésions de l’articulation : la genouillère choisie sera différente selon qu’il s’agisse d’une entorse bénigne ou d’une atteinte plus grave.
  • La catégorie de la genouillère : souple ou rigide
  • Le degré de stabilisation nécessaire : qui sera déterminé par le professionnel de santé. Ce dernier pourra ainsi indiquer un modèle souple et simple ou un autre plus rigide avec des baleines ou des sangles, selon les résultats attendus de la contention et les utilisations auxquelles le dispositif est réservé.
  • Le degré d’instabilité : qui se définit par le niveau de mobilité possible à effectuer par le genou une fois contenu dans la genouillère. Certains modèles disposent d’un degré d’instabilité moyenne, pratique pour la rééducation et la reprise d’activités. Ceux qui disposent une marge de manœuvre élevée sont destinés à la reprise sportive.
  • La taille : qu’il faut déterminer en prenant le tour du genou 8 cm au-dessus du niveau de la rotule et en dessous du poplité. Cette mesure est à comparer avec les tailles fournies par les fabricants de dispositifs sportifs.
  • Le style : il existe des genouillères sport ouvertes et fermées, selon les indications thérapeutiques. Il en est de même pour les designs et les couleurs.
  • Les matières utilisées : qui sont les plus souvent des matières respirantes.

Combien coûte une genoui

llère sport ?

Cet accessoire orthopédique coûte en moyenne entre 20 et 150 €. Les modèles simples en tricots souples, coûtent en moyenne 20 € contre 40 € pour ceux faits en silicone.

 

Si l’on opte pour des modèles à baleines, ils s’obtiennent pour 50 € en moyenne. Ceux qui sont dotés de straps coûtent dans les 70 €. Les genouillères à sangles restent les plus chères, surtout celles articulées, qu’elles soient ouvertes ou fermées. Leur prix talonne entre 100 à 150 €. Des modèles plus sophistiqués sont également disponibles pour ceux qui peuvent se le permettre. Ils sont plus pratiques et plus sécuritaires, mais leur prix s’élève jusqu’à 350 €.

Les genouillères sport peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

Les genouillères sport, comme tout autre dispositif orthopédique, si elles entrent dans le cadre d’un traitement post-traumatique, et ainsi soumis à une prescription médicale, figurent dans la liste des prestations sujettes à un remboursement. Elles seront ainsi couvertes par l’assurance maladie. Cependant, il faut faire attention, car cette dernière ne prend en charge que 60 % des frais.

 

Pour espérer avoir un remboursement total, il est préférable de souscrire à une mutuelle ou une complémentaire, qui prendra en charge les 40 % restants. Quant aux dispositifs de protection des sportifs, ceux-ci sont à la charge de l’individu uniquement.