CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Genouillère

Genouillère


Les genoux sont souvent sollicités et subissent facilement des traumatismes comme l’arthrose, le syndrome rotulien ou l’entorse. Pour remédier à ce traumatisme, il existe la genouillère qui soulage l’articulation et apaise les douleurs. En fonction de la pathologie, il existe différents types de genouillères, à découvrir ainsi que les avantages et les conseils pour bien la mettre.

 

Quels sont les différents types de genouillères ?

Il existe 4 types de genouillères : les genouillères proprioceptives (de maintien ou de sport), les genouillères rotuliennes, ligamentaires et les attelles d’immobilisation.

  • Genouillère proprioceptive

Composée de tricot de compression, cette genouillère en textile exerce une pression sur le nerf et le muscle, lui permettant d’anticiper les mouvements à risque pour le genou. Cette genouillère élastique simple protège le genou fragile, suite à une entorse ou une laxité chronique. Elle prévient les risques de blessures lors de la reprise d’une activité. La genouillère proprioceptive de classe 3 est recommandée, au même titre que les modèles GL Stab de Cizeta ou GenuAction de Thuasne.

Genouillère avec maintien faible pour les sports linéaires :

Pour ce genre de sport, c’est une attelle sans protection supplémentaire avec simple compression. À la fois légère et fine, elle se porte sous les vêtements. La GL Stab de Cizeta est, par exemple, parfaite pour pratiquer du sport modéré, comme la course à pied et la marche ou encore pour une station debout prolongée.

 

La genouillère GenuTrain de Bauerfeind est quant à elle réalisée avec un tricotage 3D, assurant sa légèreté et son confort. Elle est très prisée par les sportifs pour sa souplesse, ses zones de confort, ses pelotes de confort et ses coussinets.

 

Ainsi, la grenouillère a une meilleure répartition de la zone de contention, facilitant son enfilage. Genusoft Thuasne est un modèle de classe 2, parfait pour les personnes qui ressentent des douleurs au niveau du genou, optimisant le maintien de l’articulation.

Genouillère avec maintien pour une activité modérée :

Pour pratiquer la course ou le vélo en toute sécurité, cette grenouillère est conseillée. Thuasne Genuaction est un modèle élastique de type 3. Il stabilise le genou et cicatrise le ligament. Les douleurs sont atténuées avec la force de contention. C’est la genouillère indiquée en cas de douleurs du genou et d’entorse bénigne. Par ailleurs, Fortilax Donjoy est une genouillère efficace contre les entorses légères, la gonarthrose et les œdèmes.

Genouillère avec maintien pour pivot :

Ce type de genouillère est recommandé pour la pratique de sports intenses, comme le tennis, le basketball, le football, etc. En effet, ce modèle dispose d’une protection supplémentaire (sangle de strapping, baleine rigide ou souple), pour optimiser la compression. Pour la GenuExtrem, de Thuasne, notamment les baleines souples assurent une stabilité et le double système de strapping de la Ligastrap améliore la sécurité.

 

Quant à la Genutrain S, elle comprend des renforts latéraux semi-rigides et un strap. Retenez que les baleines rigides ne sont pas conseillées pour les sports de contact (rugby, sport de combat).

 

La genouillère de classe 3 renforce l’articulation, augmente le rendement musculaire, la vigilance et optimise le maintien, en limitant les mouvements de rotation et de torsion du genou. Le Thuasne Genuextrem et Genugib Gibaud 3D, de classe 3, préviennent les séquelles du genou, lors de la pratique de sport.

  • Genouillère ligamentaire

Ce type de genouillère est recommandé en cas d’entorse légère à grave. Il maintient le genou, en renforçant le travail des ligaments blessés. Il est recommandé pour la reprise d’une activité, au cours de la phase de réadaptation sportive ou après une entorse (traumatisme faible ou modéré). La genouillère ligamentaire constitue également une genouillère de sport, privilégiée après un traumatisme, en cas de laxité chronique ou de reprise de sport.

 

Elle protège l’articulation avec les baleines souples ou rigides et les sangles supplémentaires. Celle-ci soutient également le genou rompu (ligament croisé ou latéral), déchiré ou étiré.

 

La genouillère ligamentaire assure un maintien supplémentaire que la genouillère proprioceptive. Certains modèles renforcent le maintien et la compression avec les straps et d’autres augmentent la stabilité du genou avec les articulations rigides.

  • Genouillère rotulienne

Les traumatismes de la rotule sont variés et il est important de choisir le modèle de genouillère adaptée : genou du coureur, du sauteur, douleurs à la rotule, syndrome rotulien, arthrose du genou, tendinite, arthrose légère, méniscectomie, mauvais alignement rotulien, subluxation latérale. Une genouillère rotulienne comprend un insert patellaire en silicone qui recentre et entoure la rotule. Il est aussi muni d’un anneau rotulien.

 

Le Genu Pro Activ de Thuasne est une genouillère rotulienne qui dispose d’une baleine souple qui optimise le maintien avec l’anneau rotulien. Il se tient bien en place avec l’antiglisse en silicone. En outre, la Patella Reliever de Thuasne est conseillée pour des pathologies plus avancées du syndrome fémoro-patellaire et du syndrome rotulien. Grâce à ses lacets et ses sangles, elle réaligne la rotule dans son axe et maintient son alignement.

 

Enfin, la genouillère GenuTrain A3 de Bauerfeind est faite pour soigner l’arthrose de genou. Grâce à sa tige de guidage pour la route et sa pelote viscoélastique, elle assure un maintien et une stabilité optimale. Ses protections et ses pièces légères assurent aussi un maximum de confort.

  • Genouillère de l’arthrose

Pour soulager les douleurs liées à l’arthrose du genou, cette genouillère est recommandée. Elle améliore aussi la qualité de vie et facilite le mouvement. Cette attelle de repos produit un effet antalgique, en immobilisant l’articulation. En fonction du modèle, la genouillère produit un effet différent. Pour un autre modèle, elle répartit la pression sur l’articulation en la déchargeant de la souffrance, favorisant sa stabilité.

 

Il existe aussi les orthèses de genou avec armature légère aux 4 points de décharge. Elles sont conseillées en cas d’arthrose légère ou modérée, atteinte méniscale ou instabilité ligamentaire. Celles-ci comprennent des matériaux extensibles, un système de décharge innovant et un ajustement de la correction du valgus, favorisant la dispersion des pressions et des contraintes.

  • Attelle d’immobilisation

Ce type d’orthèse empêche les chutes par faiblesse musculaire après une opération chirurgicale. Il évite les mouvements anormaux et favorise la cicatrisation. Il existe 2 types d’attelles d’immobilisation.

L’attelle d’immobilisation totale :

Elle empêche l’articulation de bouger après un acte chirurgical. En plus de réduire l’inflammation et d’apaiser la douleur, elle facilite la cicatrisation et protège les structures. C’est l’attelle conseillée dans le cas de diagnostic différé, de situation d’urgence ou de lésions rotuliennes et ligamentaires.

Les attelles post opératoires articulées :

Elles sont réglables et conviennent à différentes situations : prothèse de genou, chondroplastie, réalignement rotulien, lésions méniscales, chirurgie ligamentaire.

 

Quelle pathologie pour quelle genouillère ?

Nombreux sont les traumatismes qui touchent le genou : atteintes ligamentaires, lésion de la rotule, du ménisque ou dégénérescence du cartilage.

  • Entorse

L’entorse touche le ligament, qui relie l’os à l’articulation. Les ligaments croisés et le ligament latéral interne sont très touchés, engendrant une instabilité du genou. Pour maintenir cette instabilité, le port de genouillères ligamentaires textiles ou d’attelles ligamentaires rigides est conseillé.

  • Syndrome rotulien

Cette pathologie touche principalement les sportifs où la rotule se frotte contre le cartilage, provoquant son usure. La rotule est un os du genou qui stabilise le genou et protège l’articulation. Elle joue un rôle dans les mouvements d’extension et de flexion du genou, notamment quand on s’accroupit. Le syndrome rotulien se traite avec une genouillère rotulienne qui assure le bon positionnement de la rotule et son maintien, avec un anneau de silicone. Le genou sera également stabilisé avec la genouillère proprioceptive pourvue de tricot de compression.

  • Gonarthrose ou arthrose du genou

Ce traumatisme survient avec l’âge et peut être causé par les déviations de l’axe de la jambe, les mauvaises positions, les antécédents traumatiques, le surpoids ou la sédentarité. Les genouillères de maintien procurent de la chaleur, tout en stabilisant le genou. Les attelles de repos sont aussi parfaites pour immobiliser l’articulation.

  • Traumatismes du genou

Ces traumatismes surviennent après la pratique d’un sport, notamment les sports à pivots comme le ski, le rugby, le football, le handball ou le basketball. En effet, le genou est très sollicité, mais grâce à une attelle de Zimmer, le genou est immobilisé et protégé.

 

Comment choisir la genouillère ?

Le choix de la genouillère dépend de la taille du genou et du maintien requis. Les boutiques de vente affichent des tableaux de mesure pour chaque type d’orthèse. Il existe des modèles parfaitement adaptés aux enfants. Dans le cas d’une attelle d’immobilisation, les renforts latéraux sont bien placés de part et d’autre du genou. S’il s’agit d’une genouillère avec un renfort siliconé, ce dernier se trouve au niveau de la rotule.

 

En général, le choix d’une genouillère dépend de la morphologie, du problème de genou, de l’activité professionnelle, quotidienne ou sportive et de l’âge. Physiotrap Ados, par exemple, prévient et soulage les traumatismes de la rotule chez les jeunes.

 

Physiostrap Sport est un modèle dédié aux sportifs, en cas de syndrome fémoro-patellaire. Il permet de stabiliser, de maintenir et de soulager le genou. Il existe aussi la genouillère sport de glisse avec des tissus compressifs et un double tendon de silicone, optimisant le maintien de la rotule lors des extensions-flexions. Pour les séniors, le modèle Physiostrap médical leur garantit un grand confort au quotidien. Légère et fine, cette genouillère est parfaitement invisible.

 

En fonction du type de pathologie, le choix du modèle de genouillère varie.

  • Genouillère rotulienne

En fonction du niveau de maintien recherché, il faut bien choisir le type de genouillère rotulienne :

Genouillère rotulienne à maintien faible 

Fin et souple, ce type de genouillère est indiqué pour le syndrome du cinéma, notamment chez les personnes de grande taille qui souffrent de genou fléchi. Elle est également conseillée après un traumatisme ou une démusculation progressive chez les personnes âgées. La genouillère rotulienne à maintien faible est recommandée en cas de syndrome rotulien, suite à la pratique d’une activité physique : basket-ball, rameur, vélo, marche, steps ou jogging. Elle convient aussi aux jardiniers et aux carreleurs, dont l’activité professionnelle sollicite régulièrement les genoux.

 

Bandage rotulien : Le genou est maintenu avec un bandage de compression, préservant la forme anatomique de la rotule et amortissant les vibrations par pression locale. Ce bandage convient aux douleurs rotuliennes, aux séquelles de tendinites et au syndrome du genou du coureur ou du sauteur.

 

Genouillère avec insert rotulien : Le Silistab Genu Thuasne, de classe 2, maintient la rotule et protège le tendon rotulien. C’est l’orthèse parfaite pour les personnes sédentaires qui souffrent de syndrome rotulien persistant et de douleurs tendineuses. Le Donjoy Rotulax est une genouillère préventive élastique. Il est efficace pour pratiquer les randonnées, le golf, les sports collectifs et pour les entorses légères. Le modèle Epitact Physiostrap se porte sous les vêtements en produisant un effet antalgique. Il doit être nettoyé avant la première utilisation. En aucun cas, il ne faut pas appliquer un produit hydratant avant de le mettre.

Genouillère rotulienne à maintien fort

Rigide et volumineux, ce type de genouillère est requis en cas de faux mouvement, de contact ou de choc. Gibaud Genugib 3D et Thuasne Genu Pro Activ sont des exemples de genoullière de classe 3. Ces modèles facilitent tout type de mouvement et permettent de pratiquer les sports aquatiques et tout type de sport. Ils limitent les douleurs de la rotule et sont préconisés pour traiter différents traumatismes : gonarthrose, tendinite rotulienne, syndrome rotulien.

 

Donjoy Stabilax est une genouillère élastique très complète qui assure une compression optimale, réduisant de manière efficace les œdèmes. Grâce aux sangles de la cuisse et du mollet, son maintien est renforcé. Pour garantir un confort d’utilisation, cette genouillère s’accompagne d’articulations latérales réglables pour régler le degré de maintien. Grâce à son stabilisateur rotulien, cette genouillère est adaptée aux entorses bénignes, au ménisque, aux douleurs rotuliennes et à l’instabilité de la rotule.

 

Donjoy Reaction est une genouillère spécifique à structure ouverte avec un manchon en tissu. Elle s’adapte à la forme de la rotule. Elle est à la fois aérée et légère. Avec sa structure par trames, celle-ci évite les impacts sur la zone douloureuse, se rétracte et s’allonge lors du mouvement. Cette genouillère possède 4 trames : parapatellaires, diagonales, horizontales et verticales. Elle exerce une tension et une compression pour maintenir la rotule. Cette genouillère est privilégiée en cas de tendinopathie, d’arthrose de la rotule, d’atteinte du cartilage du genou, pour une rééducation ou après une opération. Le modèle OA Reaction Donjoy est, par exemple, conçu pour la gonarthrose et le syndrome rotulien. Ces 2 genouillères sont utilisables dans l’eau.

 

Le modèle Donjoy Tru-Pull Lite est volumineux et léger, optimisant la liberté des mouvements. Grâce à son insert, il exerce une pression sur le côté de la rotule, corrigeant sa position. Cette genouillère possède des sangles dédoublées en Y et est amovible. Elle est parfaite pour traiter les traumatismes aigus ou chroniques comme le syndrome de l’essuie-glace, la tendinopathie ou le mauvais alignement rotulien. Celle-ci se fait discrète, car n’encombre pas et n’exerce pas une compression maximale.

En outre, le modèle Patella Reliever de Thuasne est la genouillère qui se porte au quotidien. Il convient au syndrome rotulien, car il recadre et stabilise la rotule, avec le système de réglage dynamique par lacets et sangles.

 

Genugib Arthrose de Gibaud est par ailleurs une genouillère articulée, vendue avec une paire de talonnettes. Ces dernières déchargent la pression en marchant. C’est une genouillère amovible, pratique en cas de gonarthrose, de problèmes articulaires et de douleurs du genou. Le maintien du genou est renforcé avec les 4 sangles en appui et en contre-appui inférieur et supérieur.

  • Genouillère ligamentaire

Le choix du modèle de genouillère ligamentaire dépend du niveau d’activité, de la gravité d’instabilité des ligaments et de la nature de l’entorse.

Genouillère ligamentaire avec baleinage souple

Dépourvue de baleinage rigide, ce type de genouillère, notamment la Genugib 3D ou la GL Strapp de Cizeta, est recommandée lors de la reprise d’une activité sportive. Entre autres, des sports doux, après une immobilisation prolongée. En cas d’instabilité, la GL Strapp ou la Genugib est parfaite avec sa bande de rappel et son baleinage souple, qui assure la stabilité. Cette genouillère souple est aussi recommandée en cas de séquelle fonctionnelle d’entorse, d’entorse légère ou moyenne ou à titre préventif, lors d’une reprise de travail ou du sport.

Genouillère ligamentaire avec baleine semi-rigide

Cette genouillère possède des baleines en plastique semi-rigides, comme la genouillère GenuTrain S de Bauerfeind. Elle garantit la protection du genou lors de la pratique d’un sport de contact.

Genouillère ligamentaire avec des baleines rigides

Grâce à ces renforts latéraux rigides, cette genouillère assure une haute protection de l’articulation, parfaite pour faire de la moto cross ou du ski. C’est le modèle préconisé si les ligaments latéraux sont fragiles, s’il y a rupture des ligaments croisés ou en cas d’instabilité du genou. Cette genouillère peut être utilisée en période de convalescence ou à titre de prévention. Elle convient, entre autres, aux travailleurs manuels et aux sportifs, adoptant souvent une position accroupie.

  • Attelle d’immobilisation

L’attelle d’immobilisation non articulée convient en post-traumatique, en post-opératoire ou en cas d’entorse de genou. Le choix du modèle dépend de la présence de baleines amovibles, du degré de flexion, du modèle et de la hauteur de l’attelle. L’attelle d’immobilisation est pourvue de sangles anti-torsion.

Attelles de Zimmer

Ces attelles sont utilisées pendant les périodes de repos, en supprimant les pressions sur le genou. Des bandes de serrage réglables et des baleines garantissent le maintien du genou. Le modèle universel dispose de 3 volets, parfait pour chaque morphologie et qui s’adapte à chaque circonférence de jambe, immobilisant complètement le genou.

 

Ces attelles sont conseillées en cas de rupture des ligaments croisés, en post-opératoire et en pré-opératoire ou en cas d’entorse grave. Thuasne et Sober assurent une immobilisation à 0° et le modèle AT4 + Donjoy assure une flexion de 0° à 20°. L’attelle de Zimmer comprend quant à lui un textile anti-transpirant et se ferme avec un système de clip.

Attelle pour entorse du genou

L’attelle avec baleine est conseillée en cas d’entorse grave, de pathologie du genou, de douleur ou pour une immobilisation post-traumatique et post-opératoire. Les baleines conformables se plient légèrement et suivent la courbe de la jambe. Elles sont amovibles, assurant un entretien facile. Lors d’une radiographie, il n’est pas nécessaire de les enlever, car elles sont radio transparentes. Une attelle de ce type est réglable en hauteur, auto-grippante et est facile à serrer avec 4 sangles indépendantes.

 

Quels sont les avantages d’une genouillère de qualité ?

Une genouillère de qualité restera bien en place et ne glissera par sur la peau. Celle-ci sera facile à enlever, à mettre et son entretien est facile. Pour éviter les allergies et favoriser l’évacuation de l’humidité et de la transpiration, la genouillère est dépourvue de latex. Elle est aussi antibactérienne et respirante. Grâce à ses matériaux innovants, une genouillère de qualité est confortable à porter, résistante, fine et légère. Elle est reconnue par les professionnels de santé et bénéficie du marquage CE.

 

Quels sont les critères d’achat d’une genouillère ?

Après avoir obtenu l’avis d’un physiothérapeute ou d’un orthopédiste sur le type de genouillère à porter, il est important de tenir compte de ces différents critères :

  • Spécificité

Comme une genouillère se porte aussi bien sur le genou gauche que droit, il faut savoir mesurer sa circonférence en le fléchissant légèrement. En aucun cas, il ne faut pas mesurer un genou gonflé. Par la suite, il faut respecter la prescription du spécialiste sur la forme et la rigidité. La matière, le confort et la souplesse viennent en dernier lieu.

  • Traumatisme

Le choix d’une genouillère dépend de la pathologie du genou et non du goût personnel. Qu’il s’agisse d’une blessure ligamentaire, d’un syndrome rotulien, d’une arthrose ou d’une entorse, il est important de suivre les prescriptions médicales.

  • Finalité

Il est important de faire la différence entre le protège-genoux et la genouillère médicale. Le premier consiste à apporter du confort au quotidien et à protéger le genou. Il est généralement prisé par les personnes qui sont en station debout toute la journée et les sportifs amateurs. Quant à la genouillère médicale, elle soulage et prévient les douleurs.

  • Types de travaux

Le choix de la genouillère dépend du type de travail effectué. Un modèle multifonctionnel et classique suffit si le travail se fait en station fléchie, de manière occasionnelle. Si cette position est régulière, il serait préférable d’opter pour une genouillère avec un amortisseur supplémentaire.