CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Genouillère arthrose

Genouillère arthrose

La genouillère est un dispositif médical, utilisé en orthopédie, pour la prévention et/ou le traitement des affections du genou. Disponible en plusieurs catégories selon les pathologies à traiter, la genouillère a, cependant, toujours le même rôle : celui de stabiliser et de maintenir l’articulation en vue de soulager le patient et de favoriser la guérison.

 

La genouillère de l’arthrose, en particulier, est un dispositif qui veille à limiter les mouvements articulaires en cas d’usure dans le but de limiter les lésions causées et les complications éventuelles.

 

Quand porter une genouillère arthrose ?

Au cours de l’arthrose du genou, on note généralement un amincissement, voire même une disparition du cartilage. Les os du genou se frottent donc directement entre eux, occasionnant des usures méniscales et des douleurs. Parfois, l’emboîtement articulaire ne se fait pas comme il faut et les surfaces glissent de travers, ce qui entraîne une raideur, des blocages ou des instabilités au niveau du genou.

 

Cette pathologie survient le plus souvent après 50 ans, mais peut apparaître plutôt dans les cas où le genou est sursollicité. Une genouillère spéciale arthrose est donc indiquée pour immobiliser l’articulation et freiner tous ces signes. Après une chirurgie du genou, comme dans le cas d’une plastie de remplacement du cartilage, le port d’une genouillère de l’arthrose est également indiqué pour rééduquer l’articulation

.

Pourquoi porter une genouillère arthrose ?

Le port d’une genouillère de stabilisation permet, en cas d’arthrose, de réduire la douleur. Le seul fait d’immobiliser l’articulation peut soulager directement le patient. Parfois, la prise d’antalgiques, d’anti-inflammatoires ou l’installation de corticoïdes, en association est indispensable, dans les premiers jours. L’immobilisation articulaire diminue les emboîtements méniscaux, réduisant les raideurs et les blocages au cours de la marche ou des activités quotidiennes de routine, qui peuvent être invalidantes à la longue.

 

Le patient peut ainsi effectuer ces activités en toute sérénité, et même continuer à faire des exercices de faible intensité.

 

Les faux mouvements sont fréquents en cas d’usure articulaire. Ces derniers peuvent entraîner des instabilités du genou, voire même une entorse, qui peuvent s’avérer graves. Le port d’une grenouillère permet de corriger les instabilités déjà installées, mais également de prévenir toute complication. Dans les cas où les complications s’invitent et qu’une chirurgie est de mise, la genouillère de maintien favorisera la récupération rapide de l’articulation et aidera à la rééducation, étape par étape.

 

Quels sont les différents types de genouillères de l’arthrose ?

Il existe diverses catégories bien différenciées de genouillères de l’arthrose sur le marché des dispositifs et équipements médicaux. On distingue :

  • La genouillère de l’arthrose souple et élastique

Ce type de genouillère ne comporte pas de renforcements latéraux. Facile à enfiler, il apporte le maintien nécessaire à l’articulation du genou, tout en préservant ses facultés proprioceptives. À la fois confortable et respirant, il maintient également la chaleur, et apporte un effet massant à l’articulation. Il permet au membre de continuer ses activités quotidiennes tout en limitant la sollicitation du genou. Ce type de genouillère est indiqué dans les cas d’arthrose peu avancée ou au cours des rééducations de l’articulation.

  • La genouillère articulée de l’arthrose

Dites généralement de décharge, la genouillère articulée de l’arthrose dispose de 3/4 points de décharge qui répartissent les pressions articulaires afin de diminuer les charges des compartiments arthrosiques. Certains modèles visent à immobiliser complètement l’articulation sur une durée déterminée. Ce type de genouillère est donc indiqué pour mettre le genou au repos. Il convient alors pour le traitement des arthroses à gravité moyenne ou élevée.

 

Les genouillères articulées utilisées dans les cas d’arthrose du genou sont généralement équipées de renforcements latéraux comme les baleines, les sangles, les straps, les attaches ou autres et sont faites avec du tissu plus ou moins rigide, rembourré ou non.

 

Comment bien choisir sa genouillère arthrose ?

La genouillère de l’arthrose est obtenue le plus souvent à la suite d’une prescription médicale. Elle s’utilise donc pour des situations spécifiques, différentes les unes des autres. Certains critères doivent ainsi être tenus en compte pour trouver le modèle adapté.

●      Le degré des lésions de l’articulation : la genouillère choisie est différente pour des lésions méniscales, de mauvais emboîtements des surfaces articulaires, une instabilité articulaire ou un simple amincissement de cartilage.

●      La nature de l’indication : la genouillère de l’arthrose à utiliser va varier, qu’il s’agisse d’une immobilisation, d’une stabilisation ou d’une rééducation.

●      Le degré de stabilisation nécessaire

●      Le seuil de mobilité nécessaire : pour les activités de rééducation

●      Le type de genouillère approprié : selon les lésions

●      La taille : qu’il faut déterminer en prenant le tour du genou 8 cm au-dessus du niveau de la rotule, le tour de la cuisse et le tour du mollet. Cette mesure est à comparer avec les tailles fournies par les fabricants de dispositifs médicaux.

●      Le style : il existe des genouillères arthrosiques ouvertes ou fermées, simples ou articulées selon les goûts et les indications.

●      Les matières utilisées : qui sont les plus souvent du tricot ou du silicone pour les modèles simples ; du tissu rembourré ou capitonné pour les modèles articulés.

●      Renforcements latéraux : au besoin, les fabricants ajoutent au modèle des baleines, des straps ou des anneaux rotuliens.

 

Est-il indiqué de porter les genouillères arthrosiques la nuit ?

Les signes liés à l’arthrose se présentent le plus souvent dans la journée, lors des activités physiques quotidiennes comme la marche, la montée d’escalier, etc., dans les cas où l’articulation du genou est sollicitée.

 

Aussi l’immobilisation ou la stabilisation n’est nécessaire que durant la journée. Le port d’une genouillère visant à traiter l’arthrose n’est donc pas indiqué la nuit sauf pour des cas exceptionnels comme en post chirurgie ou lors des douleurs trop persistantes.

 

Combien coûte une genouillère arthrose ?

La genouillère de l’arthrose coûte en moyenne entre 20 et 150 €. Les modèles les plus simples sans renforcements latéraux ont un prix entre 20 et 40 €. Ceux qui présentent des systèmes de maintien renforcés coûtent plus cher : les modèles à baleines s’obtiennent pour 40 à 60 €, ceux avec des straps ou des sangles pour 60 à 90 €. Les genouillères arthrosiques articulées sont les plus chères.

 

Elles atteignent les 150 €. Il n’y a pas de grande variation de prix pour les modèles ouverts et fermés. Par contre ceux fabriqués en tissus coûtent plus cher que ceux faits avec du tricot ou de la silicone. Pour des besoins spécifiques, il y a les modèles de genouillères arthrosiques avec anneau rotulien, dont le prix avoisine les 200 €.

 

Les genouillères arthrosiques peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

Les genouillères arthrosiques font partie des dispositifs médicaux, aussi il figure dans la liste des produits et prestations pouvant être sujets à un remboursement, comme le cahier de charge l’indique. L’assurance maladie rembourse les coûts liés à leur achat, à condition bien sûr qu’elles soient sous prescription médicale. Cette couverture englobe uniquement les 60 % frais. Les 40 % restants sont à négocier avec la mutuelle ou la complémentaire.