CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Botte de marche

Botte de marche

Les bottes de marche sont des équipements très appréciés par les orthésistes. En effet, ces accessoires, plus utilisés en orthopédie, sont une alternative efficace à la pose de résine ou de plâtre.

 

Ils ont cependant les mêmes indications : celles d’immobiliser une jambe, un pied, une cheville ou même un membre entier.

 

Plus pratiques et simples d’utilisation, les bottes de marche offrent plus d’avantages que d’inconvénients et ont le privilège d’être plus esthétiques. Focus sur ces accessoires conseillés par des orthopédistes.

 

Quand utiliser des bottes de marche ?

Les bottes de marche sont indiquées lorsque l’immobilisation est nécessaire. Cette immobilisation peut concerner tout le membre inférieur ou une partie uniquement, comme la jambe, la cheville ou le pied.

 

Plus précisément, les bottes de marche sont des traitements fonctionnels efficaces en cas de fracture d’un des segments du membre inférieur, à condition qu’elle soit non déplacée et sans troisième fragment.

 

Elles sont aussi prescrites en cas d’entorse grave de la cheville, de déchirure du ligament ou du tendon d’Achille. Ces accessoires peuvent également servir pour limiter la douleur lors des pathologies citées ci-dessus ou dans le cadre d’un traitement post-chirurgical pour faciliter la rééducation et la cicatrisation.

 

Quels sont les avantages des bottes de marche ?

Plus pratiques que le plâtre ou la résine, les bottes de marche sont simples à utiliser. Il suffit de choisir la bonne pointure et de suivre les conseils d’enfilage pour les mettre correctement.

 

La pose doit néanmoins être réalisée par un orthésiste pour éviter les erreurs. Fabriquées le plus souvent avec des équipements pneumatiques, les bottes de marche sont assez légères et peu encombrantes. Elles ne gênent pas, contrairement aux plâtres.

 

De plus, il est tout à fait possible de continuer à marcher, malgré sa fracture ou son entorse, en utilisant des bottes de marche.

 

Elles immobilisent fermement le fragment atteint et le maintiennent stable, quels que soient les mouvements du pied, sans canne ni béquille. Ses semelles antidérapantes et amortissantes apportent plus de stabilité à la marche. Et c’est de loin le meilleur avantage de ces bottes. De plus, elles sont très confortables.

 

Contrairement aux résines ou aux plâtres, les bottes de marche peuvent être amovibles, ce qui permet de voir l’évolution de la pathologie. Il est également possible de prendre une douche en les portant, en prenant soin, bien sûr, de bien les recouvrir.

 

Quels sont les différents types de bottes de marche ?

Les bottes de marche sont classées en plusieurs catégories selon des caractéristiques précises.

  • Selon les matières utilisées 

​Les bottes de marche gonflables : 

Les bottes de marche gonflables, appelées aussi pneumatiques, disposent d’une coque externe rigide. Son intérieur est cependant fait de cellules pneumatiques. Ces cellules se gonflent à l’aide d’une pompe. Ce mécanisme permet d’améliorer la circulation sanguine et de réduire les œdèmes. Cela diminuera les sensations de douleurs. La compression obtenue par le gonflage assure également une bonne immobilisation. Ce type de botte est surtout indiqué en cas d’œdèmes à la suite d’une opération ou d’un traumatisme.

 

Les bottes de marche semi-rigides : 

Ces accessoires disposent d’une coque semi-rigide et d’un intérieur matelassé. Ils sont adaptés pour des immobilisations à angle droit, en particulier celles du pied et des avant-pieds.

  • Selon la hauteur

​Les modèles hauts : 

Les bottes de marche hautes arrivent en dessous du genou. Elles sont principalement indiquées dans les pathologies du 1/3 inférieures de la jambe, surtout en cas de fracture non déplacée. Elles conviennent aussi pour le traitement des déchirures du tendon d’Achille. Elles protègent mieux des chocs pour une rapide rémission et consolidation.

 

Les modèles courts :

Les modèles courts recouvrent la cheville sans dépasser le 1/3 inférieurs de la jambe. Ce type de bottes de marche est principalement indiqué dans les entorses graves comme celle de l’avant-pied ou en cas de fracture des métatarses ou du tarse antérieur.

  • Selon les mécanismes

​Les bottes de marche non articulées : 

Les bottes de marche non articulées disposent de montants adaptables et de sangles faciles à ajuster. Elles respectent ainsi la morphologie des pieds du patient. Elles garantissent une immobilisation complète des différents segments du membre inférieur atteint de fracture ou d’entorse, avec une possibilité de poser le membre partiellement ou totalement au niveau du sol. Elles conviennent ainsi pour soigner les entorses graves de la cheville, consolider les fractures unies ou bimalléolaires et celles du tarse. En cas d’œdème, leur technicité intelligente permet d’adapter le dispositif au volume du pied et de réduire ainsi les douleurs.

 

Les bottes de marche articulées : 

Cette catégorie de bottes dispose des caractéristiques identiques à celles des bottes non articulées. Cependant, elles autorisent, en plus, la pose plantaire et ont une flexion à amplitude réglable. Ce mécanisme est très important dans le traitement des déchirures du tendon d’Achille.

 

Toutes ces catégories de bottes de marche disposent le plus souvent de semelles antidérapantes, à l’origine de microcontraintes au cours de la pose du pied au sol. Elles sont utiles dans la consolidation des fractures.

 

D’autres modèles permettent même de compenser un défaut congénital connu, que cela soit au niveau du pied ou de l’articulation.

 

Comment bien choisir sa botte de marche ?

Les bottes de marche sont des dispositifs orthopédiques, donc à caractère médical. Elles doivent donc être choisies, non seulement en fonction de la prescription du médecin, mais également selon les pathologies à traiter. Trouver les meilleures bottes pour soi nécessite donc de considérer certains critères dont :

  • La pathologie à soigner : car d’elle découle la catégorie des bottes de marche à utiliser (articulées ou non, pneumatiques ou semi-rigides, courtes ou longues). Cette catégorie est généralement indiquée par le prescripteur. Il suffit de voir les modèles en pharmacie ou en ligne.
  • La taille ou la pointure : elle est importante pour que les bottes puissent se porter sans trop serrer ou trop libérer les pieds. Le pharmacien prend donc les mesures nécessaires pour l’obtention de cette taille.
  • Les matières utilisées,
  • Le design : c’est très important, car les bottes choisies sont à porter en permanence. Elles doivent donc s’adapter au goût de chacun.
  • Le genre : car les modèles diffèrent pour les hommes et les femmes.
  • L’âge : il existe des modèles pour adultes, enfants, juniors et adolescents.

Les bottes de marche : sur quelle durée les porter ?

Les bottes de marche se portent sur une durée bien précise, de jour comme de nuit. Cette durée varie en fonction des indications de prescription. Leur port doit cependant être le plus court possible.

  • Si ces dispositifs sont utilisés dans le cadre d’une entorse de la cheville, sans complication, leur port est d’environ 8 semaines. Si l’entorse est grave, cela peut durer jusqu’à 16 semaines.
  • Si l’on utilise des bottes de marche pour le traitement des fractures, que cela soit plantaire, malléolaire ou autres, la durée du traitement varie de 3 à 6 mois, voire plus, selon la rapidité de consolidation et les facteurs externes de mobilité.
  • Si les bottes sont indiquées dans les déchirures du tendon d’Achille, leur port sera de 12 à 16 semaines, voire plus, selon le degré de guérison constatée.

Combien coûte une botte de marche ?

Cet accessoire orthopédique coûte en moyenne dans les 250 € en pharmacie et 220 € dans les boutiques en ligne. Les modèles pneumatiques cependant valent dans les 200 €, tandis que les modèles semi-rigides s’achètent bien moins.

 

Il est clair que les bottes montantes sont plus chères que les courtes, les mécanismes faisant également la différence. Pour les types articulés, le prix s’affiche dans les 350 € et les non articulés, il est de 290 €.

 

Les achats en ligne sont surtout indiqués pour ceux qui ont déjà de l’expérience avec les bottes de marche. En effet, le pharmacien est en mesure de conseiller sur les modèles et les tailles adaptés à chacun et de fournir toutes les réponses aux questions que l’on peut se poser.

 

Les bottes de marche peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

Les bottes de marche, comme tout autre dispositif orthopédique, figurent dans la liste des produits et prestations pouvant être sujets à un remboursement, comme le cahier des charges l’indique.

 

L’assurance-maladie rembourse donc les coûts liés à leur achat, à condition qu’elles soient sous prescription médicale. Le montant de remboursement varie en fonction des modèles exigés par la pathologie, mais il est en moyenne dans les 240 €.