CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Ceinture lombaire

Le mal de dos est une pathologie très fréquente qui peut être très douloureuse. Elle trouve sa source dans de nombreux maux.

 

Le port d’une ceinture lombaire permet de soulager les douleurs localisées au niveau du dos mais aussi d’éviter leur réapparition.

 

En effet, cet accessoire joue un rôle de maintien de la colonne vertébrale et permet de soulager les douleurs lombaires. Il peut être utilisé au travail lorsque le poste requiert de soulever des objets lourds, de se pencher, etc. Ainsi, il permet à la personne qui est sensible du dos de toujours adopter une posture qui limite les faux mouvements et protège l’ensemble des muscles dorsaux.

 

Il existe également des modèles adaptés aux femmes enceintes qui peuvent également être sujettes à une lombalgie. Il s’agit alors de ceinture dite pelvienne ou de maternité. Retrouvez sur notre site un large choix de ceintures lombaires allant de 30 à 300 euros.

 

N’hésitez pas à contacter nos équipes si vous avez des doutes ou des questions sur le choix du modèle le mieux adapté à votre situation.

 

  • Pourquoi porter une ceinture lombaire ?

La ceinture lombaire est une pièce d’appareillage utilisée dans un but thérapeutique. Elle est de nature rigide et joue un rôle essentiel dans la prévention du mal de dos et la déformation de la colonne vertébrale. Elle a pour principal rôle de solidariser en bloc l’abdomen en avant à la colonne vertébrale en arrière.

 

La ceinture lombaire permet aussi de tuteurer le tronc lors d’un effort. Quand l’abdomen fait des efforts, les abdominaux qui appuient sur la ceinture permettent d’augmenter la pression hydropneumatique du caisson abdominal renfermant les viscères.

 

De ce fait, on obtient une « poutre composite » autour de la colonne vertébrale, qui renforcera l’ensemble du tronc en évitant que seules les lombaires soient sollicitées.

 

Elle permet ainsi de corriger les mauvaises postures que l’on peut prendre lorsqu’on est au travail par exemple. Grâce à ce type d’appareillage, les employés de bureau gardent le dos bien droit. Les personnes devant soulever des objets lourds se baissent en gardant également le dos droit. Le port d’une ceinture lombaire évite ainsi un grand nombre de traumatismes mais aussi l’apparition de lombalgies provoquées par des mauvaises postures à répétition.

 

Quand la sensation de douleur lombaire fait surface, la ceinture lombaire soulage les lombaires en les immobilisant (pas totalement) et maintient une chaleur qui relaxe les muscles.

 

  • Comment utiliser une ceinture lombaire ?

Il est conseillé d’utiliser la ceinture lombaire dans les périodes de forte douleur pour aider à conserver une activité optimale. Elle est vivement recommandée si elle permet d’éviter le maintien en position couchée.

 

On utilise aussi la ceinture lombaire lors d’efforts importants, car elle contribue à la réduction conséquente de douleurs dues à la sollicitation massive et mécanique des lombaires.

 

Au cours de l’utilisation de la ceinture lombaire, on peut interrompre les mouvements interdits et mettre au repos les muscles concernés. On peut aussi éviter tout faux mouvement, réduire les mauvaises habitudes aggravant le mal de dos et augmenter la pression abdominale avec le renforcement des muscles de la paroi abdominale.

 

Attention à ne pas porter la ceinture lombaire beaucoup trop longtemps car il y a un risque d’avoir un effet « emballage de protection », qui réduit la réactivité posturale (la gestion des postures selon les activités).

 

Il existe également des ceintures lombaires pour le sport qui seront plus adaptées pour faire des mouvements.

 

  • Comment choisir sa ceinture lombaire ?

Le choix d’une ceinture lombaire doit se faire selon 3 critères principaux :

 

- Allez-vous porter votre ceinture lombaire de façon occasionnelle ou tous les jours ? En effet, il existe des ceintures plus adaptées à un port en continu sans que cela n’irrite la peau.

- Quelle est votre morphologie ? Votre taille va impacter sur la hauteur de la ceinture. Quant à sa largeur, elle va dépendre de la présence ou non d’un embonpoint au niveau du ventre et/ou des hanches. Enfin, il existe des modèles spécifiques pour les femmes enceintes.

- Quelle activité physique allez-vous faire avec votre ceinture ? Si vous risquez de transpirer, il est préférable d’opter pour une ceinture lombaire réalisée avec un matériau respirant qui va permettre d’évacuer l’humidité.

 

  • Quelle est la prise en charge d’une ceinture lombaire ?

Il est possible d’obtenir une prise en charge de sa ceinture lombaire par la sécurité sociale. Il faut que cette dernière ait été prescrite par un médecin. Vous avez la possibilité de nous envoyer votre ordonnance afin de pouvoir bénéficier du remboursement de l’assurance maladie sur les ceintures lombaires ouvrant droit à une prise en charge.

Le montant du remboursement varie en fonction de la hauteur de la ceinture lombaire.

Ceinture lombaire


Rôles d’une ceinture lombaire ?

La ceinture lombaire est une pièce d’appareillage utilisée dans un but thérapeutique. Elle est de nature rigide et joue un rôle essentiel dans la prévention du mal de dos et la déformation de la colonne vertébrale. Elle a pour principal rôle de solidariser en bloc l’abdomen en avant à la colonne vertébrale en arrière.

 

La ceinture lombaire permet aussi de tuteurer le tronc lors d’un effort. Quand l’abdomen fait des efforts, les abdominaux qui appuient sur la ceinture permettent d’augmenter la pression hydropneumatique du caisson abdominal renfermant les viscères. De ce fait, on obtient une « poutre composite » autour de la colonne vertébrale, qui renforcera l’ensemble du tronc en évitant que seules les lombaires soient sollicitées.

 

Quand la sensation de douleur lombaire fait surface, la ceinture lombaire soulage les lombaires en les immobilisant (pas totalement) et maintient une chaleur qui relaxe les muscles.

 

Mode d’utilisation d’une ceinture lombaire

Il est conseillé d’utiliser la ceinture lombaire dans les périodes de forte douleur pour aider à conserver une activité optimale. Elle est vivement recommandée si elle permet d’éviter le maintien en position couchée. On utilise aussi la ceinture lombaire lors d’efforts importants, car elle contribue à la réduction conséquente de douleurs dues à la sollicitation massive et mécanique des lombaires.

 

Au cours de l’utilisation de la ceinture lombaire, on peut interrompre les mouvements interdits et mettre au repos les muscles concernés. On peut aussi éviter tout faux mouvement, réduire les mauvaises habitudes aggravant le mal de dos et augmenter la pression abdominale avec le renforcement des muscles de la paroi abdominale.

 

Attention à ne pas porter la ceinture lombaire beaucoup trop longtemps car il y a un risque d’avoir un effet « emballage de protection », qui réduit la réactivité posturale (la gestion des postures selon les activités).

 

Il existe également des ceintures lombaires pour le sport qui seront plus adaptés pour faire des mouvements.

 

Très utilisée en orthopédie, mais également au cours de diverses situations qui sollicitent fortement le dos et la colonne vertébrale, la ceinture lombaire est un dispositif médical prescrit pour soulager douleurs et raideurs du dos. Occasionnant une certaine pression au niveau lombaire, elle permet de conjuguer les actions des muscles avec la colonne vertébrale, ce qui corrige diverses situations à l’origine des douleurs lombaires. Mais dans quelles situations est-elle indiquée ? Pourquoi l’utiliser ? Et quelles sont les différentes catégories présentes sur le marché. Point d’honneur sur ce dispositif le plus vendu dans le monde.

 

Quand porter une ceinture lombaire ?

La ceinture lombaire est indiquée lors d’une douleur lombaire, quelle que soit sa cause. En effet, la douleur lombaire est une manifestation symptomatique d’une pathologie au niveau du dos. Ce n’est donc pas une maladie en soi. La ceinture lombaire reste donc un traitement symptomatique et doit être accompagnée d’une recherche approfondie de la cause de la douleur ainsi que du traitement de la pathologie causale. La lombalgie peut être d’origine :

●       Infectieuse : elle survient alors lors d’une infection des disques de la colonne vertébrale par des germes pathogènes. C’est le cas dans la tuberculose vertébrale.

●       Rhumatismales ou arthrosiques : la lombalgie survient ici lors d’une dégénérescence des vertèbres, ce qui comprime parfois les nerfs rachidiens ou cause des raideurs et des étirements musculaires dans les cas de mauvais emboîtements vertébraux. C’est le cas dans les arthroses vertébrales et la spondylarthrite ankylosante.

●       Compressive : après un tassement ou déviation vertébral. Les nerfs rachidiens se retrouvent alors comprimés, à l’origine de douleurs sourdes. Cela se produit le plus souvent lors d’une chute à point d’impact fessier, lors des glissades, au cours d’une hernie discale, mais également durant la grossesse et l’obésité.

 

Pourquoi porter une ceinture lombaire ?

La ceinture lombaire a comme objectif primaire de soulager toute lombalgie. Elle apporte un maintien et une stabilité au niveau du dos, évitant ainsi l'hyper sollicitation des muscles lombaires qui peut aggraver la douleur. Elle répartit également les différentes charges au niveau du dos et laisse l’articulation vertébrale touchée par une déformation ou une pathologie peu sollicitée, ce qui permet de réduire la douleur.

 

L’action est la même au cours de la grossesse et du surpoids, afin de diminuer les pressions subies par la colonne vertébrale et prévenir ainsi l’apparition de déformation ou de tassement. Elle permet également de redresser la morphologie vertébrale pour dégager les diverses compressions, bien sûr, au long cours. Aussi, elle rentre dans le cadre de la rééducation vertébrale.

 

Quels sont les différents types de ceinture lombaire ?

Il existe diverses catégories bien différenciées de ceinture lombaire sur le marché des dispositifs et équipements médicaux. On distingue :

  • Les ceintures lombaires souples

Les ceintures lombaires souples sont vendues en pharmacie et en ligne et peuvent être procurées sans ordonnance. Elles sont essentiellement fabriquées en tissu élastique et disposent le plus souvent de renforcements comme des baleines ou des bandes latérales. Elles sont indiquées à titre indicatif pour soulager les lombalgies aiguës peu intenses et entrent donc dans le cadre des traitements des lombalgies et lombo-radiculalgies communes.

 

Elles ne conviennent pas pour les douleurs d’origine inflammatoire, infectieuse, ou tumorale.

 

En plus d’être antalgique, cette catégorie de ceinture lombaire réduit également la mobilité du dos, pour diminuer la sollicitation des muscles et de la colonne, sans toutefois trop limiter les mouvements. Ce sont également les modèles les plus utilisés lors de la grossesse ou de l’obésité.

  • Les ceintures de maintien lombaire

Ce type de ceinture lombatlombathermofe. Ce sont donc des modèles pré fabriqués et qui sont généralement ajustés en fonction de la morphologie et de la taille du patient. Ces ceintures sont généralement faites en tissus rigides et renforcées par des ressorts en acier. Elles permettent de soulager les douleurs plus ou moins intenses du dos tout en apportant un effet de maintien sans trop comprimer. Principalement indiquées dans les cas de lésions des nerfs rachidiens et du rachis, peu graves, au cours d’une hernie discale, des pathologies infectieuses ou inflammatoires, des tassements vertébraux ou des asymétries du rachis.

  • Les corsets d’immobilisation du rachis en hyper extension

Ce sont des dispositifs qui visent à maintenir la colonne vertébrale. Ils sont dotés de deux points d’élongation, l’un au niveau pubien et l’autre au niveau sternal, relié par un plastron dorsal ajustable. Ils sont soit faits en plastique ou en acier et sont indiqués en cas de tassement vertébral ou de cyphose vertébrale.

  • Les corsets d’immobilisation vertébrale

Plus ou moins identiques ou ceintures de soutien lombaire, ils sont faits en plastique ou en tissu inextensible. Ils sont cependant indiqués pour une immobilisation complète du dos et du rachis, tout en permettant les activités physiques et comme la marche et la position assise, comme dans les cas d’arthrose avancée de la colonne vertébrale avec des lésions de dégénérescence graves, les fractures vertébrales et les suites post opératoires du rachis.

 

Comment bien choisir sa ceinture lombaire ?

La ceinture lombaire n’est pas un artifice. Son port est indiqué le plus souvent à la suite d’une prescription médicale. Elle s’utilise donc pour des situations spécifiques, différentes les unes des autres. Certains critères doivent ainsi être tenus en compte pour trouver le modèle adapté.

●      Le degré des atteintes : la ceinture choisie est différente pour les atteintes des nerfs rachidiens périphériques et rachidiens centraux et les gravités des lésions nerveuses.

●      La nature de la pathologie : la ceinture lombaire à utiliser va varier, qu’il s’agisse d’une infection, inflammation ou rhumatisme vertébral. Il en est de même pour les diverses pathologies mécaniques comme le tassement, la hernie, l’asymétrie vertébrale.

●      Le degré de stabilisation nécessaire

●      La taille : qu’il faut déterminer en prenant bien les mesures nécessaires.

●      Le modèle : il existe des ceintures et des corsets lombaires, variables par leur hauteur

●      Les matières utilisées : qui sont les plus souvent du tissu élastique, renforcé ou du plastique..

●      Renforcements latéraux : au besoin, les fabricants ajoutent au modèle des baleines, des ressorts

●      La fermeture : devant ou latéral

 

Combien coûte une ceinture lombaire ?

La ceinture lombaire coûte en moyenne dans les 50 €. La ceinture souple lombaire reste la moins chère et la plus accessible, qu’elle soit simple ou agrémentée de renforcements latéraux. La ceinture de maintien lombaire coûte plus cher, avoisinant les 40 €. Et il faut également prendre en charge les coûts d’ajustement.

 

C’est aussi le cas des corsets vertébraux, qu’ils soient indiqués pour l’hyper extension ou l’immobilisation complète. Ils peuvent toujours être sujets de modification. Leur prix oscille entre 40 et 60 €. Des modèles de ceinture lombaire ultra modernes et sophistiqués sont également présents sur le marché. Simples ou connectés, ils sont plus pratiques et permettent un certain suivi de l’état de la colonne vertébrale.

 

Ils ont cependant un prix assez exorbitant, car ils peuvent atteindre les 100 à 150 €, en fonction des options offertes, des mécanismes et des matériaux.

 

Les ceintures lombaires peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

Les ceintures lombaires font partie des dispositifs médicaux, utilisés en orthopédie, aussi il figure dans la liste des produits et prestations pouvant être sujets à un remboursement, comme le cahier de charge l’indique. L’assurance maladie rembourse les coûts liés à leur achat, à condition bien sûr qu’elles soient sous prescription médicale.

 

Celles utilisées pour la grossesse et l’obésité peuvent entrer dans ce cadre en sollicitant une ordonnance. Cette couverture des frais d’achat n’englobe cependant que les 60 % du prix d’achat. Les 40 % restants sont à négocier avec la mutuelle ou la complémentaire.