CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Collier cervical

Collier cervical


Le cou est une partie du corps composée de 7 vertèbres séparées les unes des autres par des disques vertébraux servant de coussins amortisseurs. L’ensemble de ces vertèbres forment alors ce que l’on appelle le rachis cervical.

 

Il est à savoir que le cou a pour rôle essentiel de soutenir le poids de la tête et il contient la moelle épinière. Cette dernière correspond à une partie extrêmement sensible du corps qui renferme des racines nerveuses à chaque extrémité des vertèbres. De ce fait, chaque partie formant le sujet peut alors être sujette aux douleurs cervicales.

 

Le collier cervical intervient comme dispositif servant à soulager ces douleurs. Agissant comme une attelle, le collier cervical va bloquer le cou et la nuque pour empêcher tout mouvement brusque, le temps que les douleurs cervicales s’atténuent et disparaissent.

 

Quel est le rôle du collier cervical ?

Le collier cervical, aussi connu sous le nom de « minerve », est un dispositif médical utilisé pour immobiliser ou bloquer le cou et la nuque afin de lutter contre les douleurs cervicales.

 

D’une manière générale, il empêche les vertèbres cervicales de bouger de manière plus ou moins forte. Il est placé tout autour du cou afin de calmer les différents symptômes liés à la cervicalgie. Il participe de manière efficace au traitement de la cervicalgie.

 

Ce dispositif permet de restreindre les mouvements de la tête du patient et lui offrir une réduction de la douleur et des contractions.

 

Pourquoi porter un collier cervical ?

  • Réduire l’arthrose et les névralgies cervico-brachiales

L’arthrose cervicale affecte essentiellement les hommes et les femmes âgés de plus de 50 ans. Cette maladie correspond à une dégradation progressive des cartilages qui protègent les articulations tout autour du cou. Dans ce cas-là, on parle alors de « cervicarthrose ».

 

Pour ce traitement, il n’est pas nécessaire de porter le collier cervical de façon quotidienne, mais uniquement lors de crises ou lorsque la douleur est trop intense. La minerve va notamment venir détendre les muscles du cou et de la nuque grâce à un effet antalgique chauffant. Afin que le traitement soit efficace et que les douleurs disparaissent, il sera nécessaire de garder le collier cervical autour du cou pendant quelques heures, voire quelques jours.

  • Comme dispositif postopératoire

À la suite d’une opération au niveau du cou et du dos (pour traiter une hernie discale, une sténose du canal lombaire ou encore une fracture de la colonne vertébrale), il est généralement conseillé de porter une minerve. Son utilisation va notamment permettre de faciliter et de favoriser la cicatrisation.

 

Ensuite, pour aider à la réadaptation, il est également conseillé de porter un collier cervical assez imposant pendant quelques semaines, puis de passer à une minerve plus petite de manière progressive.

  • Pour le soulagement du torticolis

Le torticolis peut avoir diverses sources. Il peut être inflammatoire et survenir pendant le sommeil lorsque l’individu adopte une mauvaise posture. Il peut également être traumatique à la suite d’un violent choc au niveau du cou. Dans ce second cas, il faudra prendre la douleur au sérieux, immobiliser directement tout le cou et se rendre aux urgences.

 

Pour le torticolis inflammatoire, si la douleur est grande, le port du collier cervical va servir à soulager la douleur et permettre à l’individu de poursuivre son quotidien le temps que la douleur s’apaise. Généralement, le torticolis inflammatoire guérit au bout de 2 à 3 jours maximum.

  • Pour traiter une entorse ou un traumatisme

Le port du collier cervical est indiqué pour le traitement des entorses. C’est notamment le cas des sportifs qui pratiquent des activités physiques à risque telles que les arts martiaux, l’équitation ou le ski. Ces derniers doivent s’équiper convenablement afin d’éviter toute aggravation de leur traumatisme.

 

Il existe également d’autres types de traumatismes plus graves qui peuvent survenir suite à un accident de voiture ou d’une activité professionnelle à risque. Le « coup du lapin » (qui correspond au basculement violent vers l’avant ou l’arrière du cou suite à un accident de voiture) peut engendrer une lésion des ligaments qui retiennent deux vertèbres entre elles. Il s’agit là d’une entorse. L’entorse des cervicales créée des douleurs irradiantes qui se propagent dans l’ensemble du cou, au niveau des épaules, du dos, voire même jusqu’aux bras.

 

Celle-ci peut parfois se traduire par une raideur de la nuque et des céphalées.

 

Les patients ayant subi un traumatisme crânien ou cervical peuvent présenter une fracture cervicale, ce qui les expose à un risque élevé de lésion de la moelle épinière. Dans ce cas-là, il faudra faire appel à un personnel médical compétent pour assister à la pose du collier cervical au niveau du cou.

 

Cette intervention assistée est importante puisqu’il peut arriver que, dans la panique, le patient effectue des mouvements brusques et violents qui peuvent mener à une paralysie.

 

Comment bien choisir son collier cervical ?

  • Les différents modèles existants

Ce dispositif existe sous différentes formes pour s’adapter au type de pathologie du patient.

  • Le collier cervical souple C1 

Il utile pour traiter les blessures légères ou moyennes. Ce type de collier permet de soulager les douleurs liées à de faibles troubles musculosquelettiques. Les mouvements de la tête et du cou sont alors légèrement restreints sans pour autant se voir complètement bloqués.

  • Le collier cervical semi-rigide C2 

Ce collier est indiqué pour le traitement des entorses et des torticolis. Il permet d’obtenir un maintien supplémentaire du cou grâce à une plaque semi-rigide placée dans la minerve. Avec ce modèle, les mouvements et les rotations de la tête et du cou sont partiellement bloqués.

  • Le collier cervical semi-rigide réglable en hauteur C3 

Il permet de profiter d’un soutien et d’une stabilisation plus importante au niveau de la nuque, grâce à un appui supplémentaire sur le menton. Le rachis cervical se voit alors obtenir une stabilisation plus importante.

  • Le collier cervical avec appuis C4 

Celui-ci est porté dans le cas d’un traumatisme grave ou d’une suspicion de choc de la colonne vertébrale, des vertèbres cervicales ou du rachis cervical. Il va alors venir immobiliser totalement la tête et le cou jusqu’à guérison.