CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Attelle pouce

Attelle pouce

Les attelles du pouce font partie des dispositifs médicaux orthopédiques les plus utilisés au niveau de la main. En effet, elles entrent dans le cadre des traitements fonctionnels des pathologies mécaniques et dégénératives du pouce comme les entorses, les fractures et l’arthrose, en limitant totalement ou partiellement les mouvements articulaires. Elles sont généralement obtenues sous ordonnance médicale à la pharmacie, mais elles peuvent également s’acheter en ligne sans aucun problème.

 

Quand porter une attelle du pouce ?

En cas d’accidents domestiques, routiers, professionnels ou sportifs, occasionnant une chute sur la main, le pouce peut être sujet à différentes pathologies comme des fractures, des entorses avec déchirure ou rupture ligamentaire ou encore des luxations.

Ces pathologies sont non seulement douloureuses, mais elles altèrent également la mobilité du pouce. Utiliser des attelles est donc indiqué pour immobiliser et maintenir le pouce afin de favoriser une récupération rapide, sans altérer les mouvements de la main.

 

 

Dans certains cas d’arthrose du pouce, encore appelé rhizarthrose, les surfaces articulaires ne s’emboîtent pas correctement, entraînant raideur, blocage et douleur. Stabiliser et immobiliser les articulations permettent de corriger les troubles et de réduire les complications qui peuvent survenir.

 

Les attelles du pouce se portent généralement le jour, lors de la réalisation des activités quotidiennes. Cependant, pour des lésions graves et trop douloureuses, son port peut être envisagé la nuit afin de soulager le patient.

 

Quels sont les avantages d’une attelle du pouce ?

Immobiliser les articulations du pouce, qu’elles soient atteintes de troubles mécaniques ou d’arthrose, est pratique pour une visée antalgique. En effet, elles réduisent la sollicitation des articulations touchées, les laissant au repos, sans toutefois limiter les mouvements de la main et les gestes quotidiens de la vie courante.

 

Présenter des pathologies du pouce devient donc moins invalidant avec la pose d’attelle.

 

En outre, l’immobilisation permet aux lésions de guérir plus rapidement et de corriger certaines déformations du doigt, en particulier en cas d’arthrose. Elle réduit également les risques de survenue de complications éventuelles comme les aggravations des lésions.

 

Quels sont les différents types d’attelles du pouce ?

Il existe diverses catégories d’attelles du pouce sur le marché des dispositifs médicaux orthopédiques. Elles sont différentes selon les pathologies à traiter, mais également en fonction des résultats attendus. On retrouve :

  • Les attelles souples du pouce

Ce type d’attelle est fabriqué avec des tissus élastiques, souples et confortables. Il est facile à enfiler et se maintient avec une ceinture.

 

Respirant, il limite les irritations et les transpirations. Généralement portées le jour, les attelles souples stabilisent uniquement le pouce sans l’immobiliser complètement, permettant ainsi la réalisation des tâches quotidiennes.

  • Les attelles semi-rigides

Ce type d’attelle est fabriqué en aluminium ou en tissu capitonné ou rembourré. Il est destiné pour immobiliser plus ou moins complètement le pouce dans certaines pathologies comme l’entorse, tout en permettant à la main de rester mobile et d’effectuer divers mouvements comme celui de la pince.

  • Les attelles rigides

Les attelles rigides sont faites avec du plastique rigide et dotées d’armatures métalliques. Elles ont pour but d’avoir une immobilisation complète du pouce, en laissant libres celles du poignet et de l’index. Elles sont indiquées le plus souvent dans les cas d’entorses ou après une fracture.

 

Quelles attelles conviennent le plus à une pathologie donnée ?

  • Les attelles de pouce utilisées en cas d’entorse ou de luxation

Dans ces pathologies, des lésions ligamentaires, que ce soient, des ruptures, des déchirures ou une simple élongation surviennent toujours. Solliciter encore le pouce peut aggraver ces lésions et accroitre la douleur. Aussi, une immobilisation complète est indiquée pour favoriser la guérison rapide des lésions.

 

Cette immobilisation nécessite l’usage d’une attelle semi-rigide afin de pouvoir effectuer les mouvements de la main. Ce type d’attelle du pouce est généralement fabriqué en aluminium ou en tissu rembourré. Il dispose de systèmes d’aération pour prendre en charge la transpiration. Ambidextre, il est disponible en modèles gauche et droit, mais également en plusieurs tailles.

  • Les attelles du pouce utilisées en cas d’arthrose

L’arthrose du pouce se définit comme une dégénérescence des surfaces articulaires, en particulier celles de l’articulation trapézo-métacarpienne, se traduisant par des douleurs, des raideurs, et même des déformations. Elle est donc invalidante pour la pratique des activités quotidiennes et gênantes parfois pour l’esthétique du patient.

 

Lors des manifestations bénignes, une attelle souple et simple est suffisante pour obtenir un effet antalgique. Dans des cas plus graves, il est préférable d’avoir recours à une attelle semi-rigide ou même rigide pour immobiliser complètement le pouce et limiter les complications, mais également pour corriger les déformations.

  • Les attelles du pouce utilisées lors de fractures

Les fractures du pouce requièrent toujours une immobilisation totale pour se consolider. Un alignement des fragments est nécessaire avant la contention afin de restructurer les éléments anatomiques. L’immobilisation réduit également la douleur. Une attelle rigide est de mise en post-traumatique pour un bon maintien. Une autre, plus souple, vient la remplacer plus tard pour la rééducation.
 

Comment choisir son attelle du pouce ?

L’attelle du pouce s’utilise lors des situations précises et les modèles utilisés dépendent particulièrement des indications médicales. Son choix se base sur plusieurs critères :

  • les indications : entorses, luxations, fractures ou dégénérescence articulaire ;
  • le type : souple, semi-rigide ou rigide ;
  • le degré de stabilisation nécessaire : qui sera déterminé par le médecin, selon les pathologies à traiter ou les soins déjà effectués ;
  • la taille : à mesurer avec précision ;
  • les matières utilisées : qui sont les plus souvent des matières rigides et respirantes, faciles à compléter avec des équipements de serrage, comme le tissu rembourré ou le plastique.
  •  

Combien coûte une attelle du pouce ?

Cet accessoire orthopédique coûte en moyenne entre 20 et 50 €. Les modèles souples sont les moins chers, entre 20 et 25 €. Les modèles semi-rigides et rigides en tissu coûtent en moyenne dans les 35 €.

 

Et ceux fabriqués avec du plastique affichent un prix oscillant entre 35 et 40 €. Les modèles avec armatures sont les plus chers, avoisinant les 50 €.

 

Les attelles du pouce peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

Comme tout autre dispositif orthopédique, l’attelle d’immobilisation et de maintien du pouce apparaît dans la liste des produits et des prestations pouvant être sujettes à un remboursement.

 

L’assurance-maladie couvre donc les coûts liés à son achat. Cependant, cette prise en charge n’est pas totale. Seuls 60 % des coûts sont alloués par la sécurité sociale. Les 40 % sont à négocier avec la mutuelle ou la complémentaire si le patient est affilié. De plus, cette couverture n’est valable que pour les dispositifs sous ordonnance médicale.