CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Attelle doigt

Attelle doigt

L’attelle du doigt fait partie des orthèses les plus utilisées au niveau des membres supérieurs. Elle permet d’immobiliser et de contenir, selon les cas, les trois premiers doigts, s’ils sont sujets à des traumatismes ou des pathologies chroniques.

 

L’immobilisation facilite la guérison et la récupération des fonctions mécaniques des doigts concernés, quelles que soient les lésions. Elle est donc essentielle et complète tout autre traitement adopté lorsque ces pathologies se présentent.

 

Quand porter une attelle du doigt ?

Dans les cas d’entorses des 2e et 3e doigts, les ligaments et les tendons peuvent se distendre, se déchirer ou même se rompre, ce qui occasionne des douleurs et une difficulté des doigts à effectuer ses mouvements normaux. Ces pathologies surviennent lors des accidents durant les sports collectifs, comme le basket-ball ou le handball.

 

Dans ces cas-là, il est conseillé de porter une attelle du doigt pour immobiliser le doigt et favoriser une rapide guérison des lésions. Il en est de même pour les fractures des 2e et 3e doigts et les luxations interphalangiennes proximales. Porter une attelle du doigt limite également la douleur, pour un plus grand confort du concerné.

 

Lors des entorses du pouce, des fractures déplacées des doigts ou des fractures déplacées ainsi qu’en cas de luxations interphalangiennes distales, un traitement chirurgical est toujours nécessaire.

 

L’attelle du doigt est alors utilisée en complément pour immobiliser le membre afin que le rétablissement se fasse plus rapidement, mais également pour faciliter la récupération après immobilisation.

 

En cas d’hyper sollicitation de la main, en particulier l’articulation du poignet, le nerf médian peut être comprimé, à l’origine des crampes, des engourdissements, des fourmillements ou des douleurs au niveau des 3 premiers doigts.

 

Cela s’appelle le syndrome du canal carpien. Le port d’attelle du doigt soulage ces signes, surtout durant la nuit.

 

L’arthrose du pouce est une affection qui nécessite également le port d’une attelle du doigt. Très douloureuse et invalidante, elle perturbe les activités quotidiennes. Le port d’attelle diminue la douleur et facilite les mouvements de la main.

 

Quels sont les avantages d’une attelle du doigt ?

L’attelle du doigt permet d’immobiliser le doigt lésé en question tout en conservant la mobilité de la main. Les pathologies se soignent donc rapidement sans toutefois invalider le patient.

 

Par ailleurs, l’attelle du doigt agit également en tant qu’antalgique local et réduit la douleur locale causée par les pathologies sous-jacentes.

 

Quels sont les différents types d’attelles du doigt ?

Selon les cas à traiter, il existe différentes sortes d’attelles du doigt.

  • Les attelles de stabilisation et d’immobilisation

Les attelles de doigt destinées à l’immobilisation limitent les mouvements de l’articulation du pouce ou de tout autre doigt. Ce sont les plus souvent des modèles qui partent du poignet pour finir sur un seul ou plusieurs doigts. Elles peuvent également être placées uniquement sur un seul doigt.

 

Ce type de dispositif est généralement indiqué en cas d’entorse, de fracture non déplacée ou à faible déplacement, ou d’une luxation de doigts.

  • Les attelles d’extension

Les attelles d’extension sont des dispositifs qui se placent en extension des doigts. Elles occasionnent une légère tension sur le doigt pour retrouver l’équilibre articulaire après des ruptures ou une élongation ligamentaire.

 

Après quelque temps d’immobilisation ou en phase postopératoire, le doigt retrouve toute sa capacité d’extension et ses forces et mouvements. Ce sont donc les orthèses à adopter pour ce type de pathologie.


Également utilisée pour traiter la pathologie connue sous le nom de doigt en boutonnière, l’attelle en extension corrige au fil du temps les déformations et permet ainsi au doigt de retrouver sa mobilité.

  • Les attelles de flexion

Les attelles de flexion sont un autre type d’attelles dynamiques qui permettent au doigt de retrouver toutes ses facultés de flexion. Elles sont spécialement indiquées pour immobiliser les doigts sujets à des raideurs articulaires.

 

Cette situation est souvent cause par une déchirure ou une rupture ligamentaire, ou en période postopératoire à la suite d’une fracture ou d’une entorse grave.

  • Les anneaux de Murphy

Ce type d’attelle de doigt est assez spécifique. En effet, les anneaux de Murphy sont indiqués dans le traitement des malformations secondaires des doigts, comme à la suite des polyarthrites rhumatoïdes, d’une goutte ou d’autres pathologies articulaires. Ils diminuent également les risques de complications liées à ces maladies.

 

Ce sont des orthèses simples et discrètes qui permettent aux doigts de garder leur mobilité afin d’effectuer les gestes du quotidien.

  • L’attelle de pouce en cas d’arthrose

Cette attelle sert à maintenir le pouce à la bonne position afin que celui-ci puisse effectuer les rôles qui lui sont incombés. En outre, elle diminue la douleur due à l’inflammation et les contractures musculaires.

 

L’attelle de pouce en cas d’arthrose est fixée au niveau du poignet pour se terminer au niveau du pouce. Elle est portée principalement la nuit ou en cas d’épisodes douloureux de la journée.

 

Comment bien choisir son attelle du doigt ?

L’attelle du doigt s’utilise lors des situations précises et les modèles à adopter dépendent particulièrement des indications d’un spécialiste. Son choix se base sur plusieurs critères.

  • Les indications : l’attelle à choisir pour une immobilisation est différente de celle utilisée pour une rééducation ou l’arthrose.
  • Le type : selon les prescriptions, il est possible de choisir entre un modèle simple en extension, en flexion ou des modèles pour stabilisation. Les attelles pour arthrose conviennent pour les pathologies mécaniques.
  • Le degré de flexion : qui se définit par le niveau de mobilité possible à effectuer par le doigt une fois contenu dans l’attelle.
  • La taille : qu’il faut déterminer en prenant les mesures de chaque doigt.
  • Les serrages complémentaires : scratchs, sangles ou bandes.
  • Les matières utilisées : qui sont les plus souvent des matières rigides et respirantes, comme l’aluminium ou le plastique, ou du tissu rigide rembourré à la mousse.
  •  

Combien coûte une attelle du doigt ?

Cet accessoire orthopédique coûte en moyenne entre 5 et 30 €. Les modèles simples en flexion ou en extension coûtent environ dans les 10 €.

 

Ceux avec une sangle ou des scratchs avoisinent les 25 €. Et le prix des modèles plus complexes peut atteindre les 30 €.

 

Les attelles du doigt peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

Comme tout autre dispositif orthopédique, l’attelle du doigt apparaît, quel que soit son type, dans la liste des produits et prestations pouvant être sujets à un remboursement. L’assurance-maladie couvre les coûts liés à son achat.

 

Cette couverture varie de 60 à 100 %, si le patient a souscrit ou non une mutuelle ou une complémentaire.