CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Contention femme classe 2

Jambes lourdes, varicosités, varices, œdèmes au niveau de la cheville, autant de symptômes de l’insuffisance veineuse que connaissent beaucoup de femmes.

 

Pour lutter contre ces troubles, le port de chaussettes de contention femme est recommandé.

 

Ce dispositif de compression a pour objectif de stimuler le retour veineux et donc de lutter contre la détérioration des parois veineuses. Il existe 3 classes de compression parmi les dispositifs de contention. Elles répondent chacune à des stades plus ou moins avancés d’insuffisance veineuse.

 

Vous trouverez sur cette page l’ensemble des chaussettes de contention femme classe II (2) présentes dans notre catalogue.

 

  • Pourquoi choisir des chaussettes de contention femme classe 2 ?

Les chaussettes de contention femme classe 2 correspondent à une compression moyenne (15-20 mmHg / 20.1-20.7 hPa).

 

Elles sont conçues pour traiter les varices et les œdèmes légers ainsi que les jambes lourdes et endolories. Par ailleurs, le port de telles chaussettes de contention est préconisé pour les femmes qui ont subi une intervention chirurgicale au niveau des varices ou reçu un traitement sclérosant.

 

Les chaussettes de contention de classe 2 conviennent aussi au traitement des troubles veineux, allant de l’insuffisance veineuse modérée aux œdèmes variqueux, en passant par les varices naissantes ainsi que les varices de grossesse.

 

Enfin le port de chaussettes de contention femme de classe 2 est recommandé dans les situations suivantes :

  • voyage de longue durée (notamment en avion, mais aussi en train ou en voiture) ;
  • position assise pendant plusieurs heures ;
  • position debout pendant plusieurs heures également.

Cette mesure de précaution est importante notamment pour les personnes qui sont sujettes à des pathologies veineuses. Elle va empêcher que la maladie ne prenne des proportions plus importantes et éviter la sensation de jambes lourdes en cours ou en fin de journée.

 

En effet, la compression apportée par les chaussettes de contention femme va procurer un sentiment de bien-être au niveau des jambes pendant toute la journée.

 

  • Comment bien choisir ses chaussettes de contention ?

Plusieurs éléments interviennent dans le choix des chaussettes de contention femme :

  • la classe de compression : sur cette page, vous trouverez les dispositifs de contention de classe 2 adaptés aux symptômes cités ci-dessus ;
  • la matière : elle peut être élastique (caoutchouc, élasthanne ou lycra) ou non élastique (coton, polyamide, viscose ou microfibres) ;
  • l’aspect esthétique : aujourd’hui, il existe plusieurs variétés de chaussettes de contention femme allant des chaussettes opaques aux effets voile en passant par les chaussettes semi-transparentes ;
  • le coloris : au-delà des traditionnels coloris nude ou noir, il existe maintenant des couleurs plus fantaisistes (fuschia, prune, ambre, etc.) ;
  • la taille : pour choisir la bonne taille pour vos chaussettes de contention femme, il convient de prendre 3 mesures, à savoir le tour de la cheville, le tour du mollet et la distance entre le sol et le genou (moins 1 cm). Chacun de nos produits dispose d’un tableau dans sa description qui vous aidera à déterminer la taille adaptée à vos besoins en fonction de ces 3 mesures. En cas de doute entre 2 tailles, il est conseillé de prendre la plus grande taille.

Sur notre site, vous trouverez plusieurs marques de chaussettes de contention femme classe 2. Toutes ces marques ont été choisies par nos équipes en fonction de la qualité de leurs produits. Les chaussettes de contention actuelles sont beaucoup plus agréables à porter que celles qui étaient proposées auparavant.

 

Les fabricants prennent également en compte l’aspect esthétique. Il est donc possible de commander des chaussettes de contention femme qui apportent le degré de compression nécessaire à vos troubles veineux tout en se mariant parfaitement avec vos vêtements.

 

Ces dispositifs de contention médicale peuvent être pris en charge par la sécurité sociale dès lors qu’ils ont été prescrits par un médecin. Pour bénéficier de ce remboursement par l’assurance maladie et par votre complémentaire santé, il convient de nous adresser votre ordonnance lors de la commande.

 

Vous pouvez également contacter nos équipes en cas de questions ou d’hésitations. Nos collaborateurs vous donneront toutes les informations nécessaires pour que la commande de votre dispositif de compression médicale réponde parfaitement à vos attentes.

Contention femme classe 2

Crampes, douleurs musculaires, engourdissements au niveau des mollets sont les signes précurseurs d’une insuffisance veineuse. Ils surviennent le plus souvent à la suite de certaines situations comme les stations debout ou assises prolongées, associées à une prédisposition vasculaire.

 

Les chaussettes de contention de classe 2 permettent de soulager ces symptômes et d’éviter l’apparition d’éventuelles complications. Avec une pression de compression de 15 à 20 mm Hg, elles nécessitent le plus souvent une prescription médicale ou paramédicale.

Dans quel cas utiliser des chaussettes de contention de classe2 ?

La pression fournie par ce dispositif médical est assez faible pour laisser le muscle respiré, mais assez élevée pour favoriser le retour veineux et améliorer la circulation sanguine.

 

Les chaussettes de contention de classe 2 sont les plus indiquées lorsque l’insuffisance veineuse est installée, mais à un stade peu avancé. Elles permettent de soulager les symptômes et d’éviter leur évolution vers les varices ou l’apparition de phlébite, de thrombose veineuse profonde ou d’embolie pulmonaire.

 

Les chaussettes de contention de classe 2 sont également utilisées à la suite d’une chirurgie vasculaire de drainage, visant à enlever les varices. Les femmes enceintes avec des facteurs de risques élevés d’apparition d’insuffisance veineuse peuvent également utiliser ce dispositif en guise de prévention. Il en est de même pour ceux qui font de longs voyages, surtout en avion.

 

Les chaussettes de contention classe 2 : comment mesurer la taille adéquate ?

Pour obtenir la taille exacte des chaussettes de contention, le pharmacien doit prendre certaines mesures. Ces dispositifs doivent être utilisés le matin, lorsque les pieds ne gonflent pas encore.

 

Trois mesures distinctes sont prises en faisant attention à ne pas trop serrer le mètre ruban :

  • Au niveau malléolaire (cheville) pour limiter et soulager les lymphœdèmes,
  • Au niveau du mollet pour une bonne circulation sanguine : ces deux mesures affichent la largeur des chaussettes de contention de contention.
  • Des talons jusqu’au pli du genou, pour obtenir la hauteur des chaussettes de contention.

Ces mesures sont à confronter avec les tailles fournies par les fabricants. La taille correspondante doit également être essayée pour voir si elle s’accommode bien. Si ce n’est pas le cas, l’on peut toujours commander un modèle personnalisé.

 

Quels sont les modèles de chaussettes de contention classe 2 disponibles ?

Les fabricants mettent tous leurs efforts pour fournir des chaussettes de contention à la fois pratiques et efficaces, adaptées à tous les goûts et à toutes les situations. Aussi, les chaussettes de contention existent sous plusieurs catégories selon :

  • La forme : pied ouvert ou fermé,
  • Les matières utilisées : naturelles comme le lin, le coton, la viscose, la soie, la laine, les voiles ou synthétiques comme le lycra et l’élasthanne.
  • Le design : transparent, semi-transparent ou opaque, avec ou sans motifs, élégant et voyant ou discret,
  • Le genre : pour homme et femme,
  • La saison : à porter l’été ou l’hiver.

Combien coûte une paire de chaussettes de contention classe 2 ?

Les chaussettes de contention classe 2 coûtent en moyenne dans les 33 €. Plusieurs facteurs font que ce prix varie d’un produit à un autre. Des critères sont ainsi à considérer dont :

  • La marque ou l’entreprise fabricant : tient en compte ses méthodes de fabrication, son prestige, ses expériences et ses valeurs pour mettre le prix à un produit donné.
  • Les matières utilisées : les modèles fabriqués avec des produits naturels comme le lin, le coton ou la viscose coûtent moins chers, dans les 27 € environ, que ceux fabriqués avec de la laine, à 50 €. Le voile et la soie coûtent également plus cher, vers les 48 €, par rapport aux modèles faits en microfibres ou en fibres élastiques.
  • Le genre : les chaussettes de contention masculines ont un prix légèrement plus élevé que celles réservées à la gent féminine.

Chaussettes de contention classe 2 : sur quelle durée les porter ?

La durée de port des chaussettes de contention de classe 2 varie en fonction des indications sus-citées. Elle est également évaluée en relation avec les résultats cliniques voulus. Le port doit être uniquement journalier, soit environ 14 h par jour.

  • En cas de signes d’insuffisance veineuse superficielle, comme les jambes lourdes, les œdèmes et les varices, les chaussettes de contention classe 2 doivent être portées jusqu’à la disparition des signes cliniques.
  • Après une sclérothérapie, les chaussettes de contention serviront de traitement supplétif sur une durée de 4 à 6 semaines. La nécessité de continuer le traitement est évaluée en fonction des résultats obtenus.
  • La femme enceinte, quant à elle, peut garder les chaussettes de contention de classe 2 tout au long de sa grossesse, jusqu’à 6 semaines après l’accouchement si elle met au monde par voie basse, et jusqu’à 6 mois en cas d’accouchement par césarienne.

Les chaussettes de contention de classe 2 peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

Le cahier des charges contenant la liste des produits et prestations remboursables stipule que tout dispositif de contention sur prescription médicale ou paramédicale peut faire l’objet d’un remboursement si l’acquéreur le désire.

 

L’assurance-maladie couvre jusqu’à 4 à 8 paires annuellement, selon le degré de sévérité de la pathologie.

 

Le montant de remboursement est de 22, 48 € par paire pour les chaussettes de contention de classe 2, remboursé totalement ou partiellement en association avec la mutuelle ou la complémentaire.

 

Comment enfiler les chaussettes de contention de classe 2 ?

Les chaussettes de contention de classe 2 doivent être enfilées le matin, après une bonne douche. Pour ce faire, il faut introduire la main dans la chaussette et prendre le talon du pied à chausser.

 

Une fois ce mouvement effectué, il faut mettre la chaussette à l’envers jusqu’au talon, puis introduire le pied entier jusqu’à la pointe. Il reste ensuite à ajuster la chaussette au niveau du talon et de l’étirer délicatement sur la jambe, en faisant attention de masser doucement pour repartir la matière.

 

Il faut faire attention pour que la chaussette atteigne le pli du genou, tout en gainant correctement. Il reste ensuite à renouveler l’opération avec l’autre pied.

 

Comment entretenir ses chaussettes de contention de classe 2 ?

Les chaussettes de contention de classe 2 ont un maillage assez fragile. Aussi, leur entretien doit se faire délicatement. Le lavage doit être le plus doux possible.

 

Il peut se faire à la main avec de l’eau tiède et du savon neutre. Certains modèles peuvent néanmoins être lavés à la machine avec une température à moins de 30 °C, avec une lessive douce, mais ne doivent pas passer par le sèche-linge.

 

Les chaussettes de contention de classe 2 ne doivent pas être tordues lors de l’essorage, se sèchent simplement à l’air libre et ne se repassent pas.

 

Quand faut-il changer ses chaussettes de contention de classe 2 ?

Le maillage constitue la force des chaussettes de contention. Par lui s’appliquent les pressions qui vont servir à réguler la circulation sanguine au niveau des membres inférieurs.

 

Aussi, si le maillage devient lâche et peu élastique, s’il ne répond plus à son rôle de gainage, il est temps de remplacer ses chaussettes de contention. À titre indicatif, de nouvelles paires s’imposent après 6 à 12 semaines d’utilisation, selon la manipulation, l’entretien et la nature des pathologies sous-jacentes.

 

Pourquoi choisir des chaussettes de contention de classe 2 ?

Les chaussettes de contention Classe 2 correspondent à une compression moyenne (15-20 mmHg/ 20.1-20.7 hPa). Elles sont conçues pour traiter les varices et les œdèmes légers, ou encore les jambes lourdes et endolories. Par ailleurs, quand une femme fait l’objet d’une intervention chirurgicale suite à une opération des varices ou un traitement sclérosant.

 

Les chaussettes de contention de classe 2 conviennent aussi au traitement contre les troubles veineux, allant de l’insuffisance veineuse modérée aux œdèmes variqueux, en passant par les varices naissantes et les varices de grossesse.

 

Quand on prévoit également de voyager pour une longue durée, ou de rester assis (ou debout) pour un long moment, il est préférable d’enfiler une chaussette de contention de classe 2, surtout quand on est sujet à des pathologies veineuses. Ceci afin d’éviter que la maladie s’empire et pour permettre d’avoir un bien-être tout au long de la journée.

 

Bien choisir ses chaussettes de contention

Pour choisir ses chaussettes de contention, on peut prendre en considération plusieurs critères : la classe, qui sera bien évidemment la classe 2 si la patiente présente les symptômes citées ci-dessus. On peut aussi tenir compte des éléments suivants : la matière, qui peut être soit une matière élastique telle que le caoutchouc et l’élasthanne (ou lycra) ; soit une non élastique, dont le coton, le polyamide, le viscose, et le microfibres. Sinon au niveau de l’aspect esthétique, on peut aujourd’hui avoir le choix entre des modèles de chaussettes ayant un effet opaque, un effet semi-transparent ou un effet voile.

 

Quant aux couleurs, plus généralement on ne voit sur le marché que des couleurs nude car c’est plus discret. Mais les chaussettes de contention existent aussi en noir mais il également possible d’avoir d’autres coloris plus fantaisistes (fuschia, prune, ambre, etc.)