CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Chevillère ligamentaire

Chevillère ligamentaire

La chevillière ligamentaire est un dispositif qui permet de maintenir la cheville en cas d’entorse, de rupture de tendon d’Achille ou de fracture. Elle exerce une compression sur la cheville, permettant de bouger. Découvrez les différents modèles de chevillières ligamentaires, ses utilisations et les critères de choix.

 

Dans quels cas porter des chevillières ligamentaires ?

Lors de la pratique d’une activité sportive, la cheville est très sollicitée et est le plus souvent touchée par des blessures, suite à des mouvements mal contrôlés ou répétitifs. C’est le point de liaison entre la jambe et le pied. La cheville peut présenter une laxité, une arthrite, une arthrose, une tendinopathie ou une entorse. Malgré la blessure, on ne baisse pas les bras et l’envie de reprendre le sport est plus forte. Dans ce cas, le port des chevillières ligamentaires est incontournable pour éviter les risques de rechute.

 

Ces chevillières sont pourvues de sangles de stabilisation et confortables. Ces dispositifs laissent le talon libre. Les blessures surviennent souvent chez les pratiquants de sports aquatiques, de contact, les sports d’appui (randonnée, running, tennis) et les sports collectifs (rugby, football, volley-ball, hand-ball, basket-ball).

 

En cas de foulure ou d’entorse à la cheville, les ligaments peuvent être déchirés ou étirés. L’entorse peut être bénigne, moyenne ou grave, mais il y a le protocole RICE, à suivre 48 h après une blessure à la cheville :

-Repos : il ne faut pas faire de mouvements

-Ice: mettre de la glace sur la partie concernée

-Compression : mettre une chevillière ou un bandage compressif

-Elévation : surélever la jambe en position assise (journée) ou mettez-la sur un oreiller en position couchée (nuit).

 

Quels sont les différents modèles de chevillières ligamentaires ?

Le port de chevillière ligamentaire est recommandé par les orthopédistes après une séance de kinésithérapie. Il existe différents modèles adaptés à chaque pathologie.

Chevillières ligamentaires après immobilisation

Il s’agit d’une chevillière spécifique recommandée en cas d’entorse. Elle se décline en 2 sortes :

Attelle de cheville :

Elle produit un effet protecteur et magique, parfait pour reprendre l’activité sportive, car assure un bon maintien de la cheville. Ce dispositif renforce les ligaments latéraux sans immobiliser complètement l’articulation. Il immobilise la cheville de manière relative, lui permettant d’être au repos durant quelques semaines, favorables pour une meilleure récupération.

Orthèse stabilisatrice de cheville à lacet :

Elle est conseillée pour une entorse plus ou moins grave. Elle garantit un maintien optimal avec la coque et les lacets. Celle-ci immobilise la cheville durant des semaines. Ainsi, l’articulation récupère petit à petit en l’absence de mouvements, favorisant la cicatrisation rapide et indolore. Ce type d’orthèse est aussi conseillé pour prévenir les laxités, les instabilités ligamentaires chroniques et les entorses.

 

Chevillières ligamentaires après entorse bénigne

Pourvues d’un système de sanglage, les chevillières ligamentaires maintiennent les ligaments latéraux. Les strapping garantissent une stabilisation optimale, permettant de faire bouger la cheville. Ce type de chevillière ligamentaire s’articule autour de 3 modèles :

-le modèle Bauerfeind est à la fois performant et confortable, assurant une grande stabilité sans avoir un impact sur les mouvements ;

-le modèle de Thuasne est parfait pour reprendre un exercice physique suite à une hyperlaxité chronique ou une entorse plus ou moins grave ;

-la chevillière de Cizeta est préconisée pour maintenir la cheville, en cas d’entorse bénigne ou moyenne. Ses ligaments latéraux sont renforcés.

 

Il est conseillé de porter les chevillières ligamentaires durant 3 à 7 jours avant de passer aux chevillières proprioceptives ou chevillières de maintien. Ces dernières assurent un maintien optimal de la cheville et renforcent les ligaments.

 

Chevillière élastique

La chevillière élastique soigne les laxités chroniques de l’articulation, les tendinites du tendon d’Achille, les fasciites plantaires et les tensions ligamentaires. C’est le dispositif recommandé pour reprendre une activité ou pour une rééducation, assurant des mouvements indolores, souples et contrôlés.

 

Comment reconnaître des chevillières ligamentaires de qualité ?

Les chevillières ligamentaires ont été testées et validées dans différentes disciplines sportives à haut niveau. Elles assurent un bon maintien de la cheville et une bonne stabilité. Elles sont conçues aussi bien pour les sportifs que pour une reprise d’activité physique. Les chevillières ligamentaires ne procurent pas une sensation de gêne dans les mouvements d’extension ou de flexion, car elles sont à la fois légères et extrafines. Les mouvements latéraux sont limités par le strapping.

 

Comment choisir les chevillières ligamentaires adaptées ?

Le choix des chevillières ligamentaires dépend de la gravité et de la nature de la pathologie : lésion, entorse ou fracture. Les chevillières ligamentaires ont 3 niveaux de maintien, modéré fort et très fort, en laissant la cheville libre dans ses mouvements. Il faut également tenir compte du type de sport pratiqué et choisir un modèle à porter ou non durant la pratique d’une activité sportive. Enfin, il faut tenir compte de la morphologie pour que les chevillières soient efficaces et confortables.

 

De préférence, optez pour celle réalisée avec des matériaux thermoformables qui épousent la forme du corps après l’avoir mis dans l’eau chaude. En conséquence, il n’y a aucun risque d’irritation quand les chevillières sont bien placées.

 

Comment prendre la mesure et la taille ?

Pour garantir l’efficacité et le confort d’une chevillière ligamentaire, elle doit être bien ajustée. Dans le cas contraire, celle-ci n’assure pas un maintien optimal, une contention efficace et peut provoquer des irritations. À l’inverse, si elle est trop serrée, la circulation du sang sera bloquée. Pour éviter tout cela, prenez les mesures avec un mètre ruban de couture et mesurez le tour de cheville au-dessus de la malléole. Si la mesure se trouve entre 2 tailles, choisissez la plus petite, plus facile à ajuster.

 

Quels sont les avantages ?

Les chevillières ligamentaires s’adaptent parfaitement aux chaussures de sport, car elles sont fines et légères. Résistantes, elles sont équipées d’un élastique mono filament réglable, apaisant les douleurs liées à l’arthrose ou l’arthrite. Les chevillières ligamentaires servent à prévenir et à traiter les pathologies qui pourraient affecter la cheville. Elles sont parfaitement efficaces, aussi bien durant les entraînements que les compétitions.