CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Talonnette

Talonnette

Différente de la semelle orthopédique, la talonnette ne couvre que les talons du patient. Elle est donc utilisée pour soulager la douleur et traiter diverses affections du pied, en particulier au niveau des talons. La talonnette orthopédique permet également de prendre en charge diverses affections articulaires du pied. Quand porter une talonnette ? Et quels sont les avantages qu’elles offrent ?

 

Quand porter une talonnette orthopédique ?

Les talonnettes orthopédiques font partie des dispositifs qui visent à améliorer le confort des pieds, principalement au niveau du talon. Elles entrent alors dans le cadre des traitements de toutes les pathologies du talon et les affections qui y sont associées, entre autres :

  • les inégalités du membre inférieur par insuffisance ou raccourcissement : en effectuant un rééquilibrage au niveau du bassin ;
  • les déformations plantaires : pied creux, pied plat ;
  • l’hypersollicitation du talon : lors des longues marches, des sports intenses ;
  • les entorses de la cheville : dans le but de soulager les tendons et les ligaments ;
  • en post opératoire d’une atteinte du tendon d’Achille ou en cas de tendinite : pour réduire la sollicitation des structures ;
  • l’épine calcanéenne.

Certains de ces troubles ne sont pas toujours définis par le patient. Aussi, certains signes précurseurs doivent faire alerter et motiver une consultation spécialisée, à savoir :

  • une douleur au niveau du talon et de la cheville ;
  • une fatigue plantaire ;
  • des troubles de la posture et de la stature, voire de la marche ;
  • des déformations au niveau du pied.

Quels sont les avantages d’un port de talonnettes orthopédiques ?

Les talonnettes orthopédiques apportent en premier lieu un effet antalgique en soulageant les douleurs du talon. Elles réduisent également les sensations de fatigue par une bonne répartition des charges plantaires. Les talonnettes orthopédiques augmentent les surfaces de contact avec le sol, ce qui procure un meilleur confort lors de la marche ou lors des activités quotidiennes.

 

Les talonnettes orthopédiques permettent également de corriger les troubles de stature et de posture. Elles réduisent également les charges portées par les articulations des pieds, en particulier celle de la cheville, ce qui peut être très bénéfique en cas d’atteintes ligamentaires ou tendineuses.

 

Quels sont les différents types de talonnettes orthopédiques ?

Il existe divers types de talonnettes orthopédiques, en fonction des indications.

La talonnette de surélévation 

La talonnette de surélévation permet de surélever le talon pour obtenir une surface de contact plus grande avec le sol. Elle répartit mieux les charges à ce niveau et réduit la sollicitation excessive du talon.

 

Particulièrement indiquée en cas de fatigue et de douleurs du talon, elle convient également pour le traitement d’accompagnement des tendinites, des entorses de la cheville et surtout en phase rééducative après une chirurgie du tendon d’Achille.

 

Généralement fabriquée en résine ou en liège, elle est à la fois confortable et respirante pour une utilisation longue durée.

 

La talonnette antichoc 

La talonnette orthopédique antichoc, comme son nom l’indique, réduit les impacts des chutes ou des chocs sur les talons en absorbant toutes les vibrations. Elle sert ainsi à amortir le talon et les articulations du pied lors de ces situations et permet de réduire les conséquences douloureuses.

 

Généralement indiquée lors des pratiques sportives, qu’elles soient intenses ou non, la talonnette anti- choc est également prescrite dans le cadre du traitement d’une fasciite plantaire ou d’une épine calcanéenne.

 

La talonnette orthopédique antichoc est faite le plus souvent en silicone, tout en restant respirante. Elle est parfois équipée de 2 inserts différents, pour garder un certain équilibre, même avec un pied sain.

 

La talonnette de compensation

La talonnette de compensation sert à corriger les inégalités de longueurs des membres inférieurs pour un meilleur équilibre de la posture. Généralement d’épaisseur différente, elle apporte aussi un amortissement plantaire et augmente le confort du patient.

Fabriquée en liège, elle est robuste, mais confortable pour une utilisation pratique au quotidien et en toute circonstance.

 

La talonnette pour épine calcanéenne

La talonnette pour épine calcanéenne permet de réduire les pressions au niveau de la plante des pieds tout en soulageant les douleurs.

 

Quel type de talonnette orthopédique choisir ?

Les talonnettes orthopédiques se choisissent en fonction de plusieurs critères :

 

Les matières utilisées

Une talonnette orthopédique être du liège, en cuir, en mousse, en résine ou en silicone.

 

Le système de fixation

Il peut s’agir d’une fixation auto-adhésive ou d’une bande velcro.

 

Les aérations

Les aérations permettent au pied de respirer.

 

Les indications

Comme indiqué plus tôt, une talonnette peut être utilisée à plusieurs fins. Il peut s’agir d’une surélévation, d’une compensation ou d’un antichoc.

 

Quelles chaussures porter avec des talonnettes orthopédiques ?

Les chaussures équipées de fermeture à lacets ou à sangles sont celles qui conviennent le mieux avec le port de talonnettes orthopédiques. En effet, leur fermeture est réglable pour ne pas se sentir trop à l’étroit. Celles avec des bandes velcro sont également une option.

 

Combien coûte une talonnette orthopédique ?

En moyenne, le prix des talonnettes orthopédiques varie entre 15 et 40 €. Pour des orthèses plantaires simples ou antichocs, les prix avoisinent les 15-20 €, les modèles fabriqués en mousse étant plus chers que ceux fabriqués en liège ou en résine. Les talonnettes orthopédiques de surélévation et de compensation coûtent plus cher, avoisinant les 40 €, en fonction des matières utilisées.

 

Les talonnettes orthopédiques peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

Si elles rentrent dans le cadre d’un traitement médical et orthopédique, comme en cas d’atteinte tendineuse ou ligamentaire du pied ou dans les cas d’inégalité des membres, elles bénéficient d’une prise en charge par l’assurance maladie. Il est cependant obligatoire de présenter une ordonnance médicale spécialisée pour espérer obtenir ce remboursement. En outre, la sécurité sociale ne couvre que 60 % des frais, et ce seulement pour une seule paire annuelle.

 

Le reste est à négocier avec la mutuelle, à laquelle il est recommandé de souscrire pour une meilleure prise en charge. Si les talonnettes sont utilisées pour un confort personnel ou lors de la pratique sportive, elles ne sont pas remboursées.