CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Chaussures orthopédiques

Chaussures orthopédiques


Les chaussures orthopédiques, encore appelées chaussures thérapeutiques, sont des dispositifs médicaux utilisés en orthopédie. Fabriquées sur mesure, elles permettent de traiter les douleurs plantaires et les troubles de la marche liés à des déformations ou à des pathologies spécifiques du pied. Les chaussures orthopédiques peuvent être utilisées seules avec des semelles normales ou venir compléter le port de semelles orthopédiques.

 

Quand porter des chaussures orthopédiques ?

Les chaussures orthopédiques sont spécialement conçues pour les pieds dont la morphologie ne s’adapte pas à des chaussures normales, soit parce qu’ils sont déformés par des pathologies secondaires, soit parce qu’ils présentent des anomalies physiologiques. Les chaussures orthopédiques complètent ainsi les effets des semelles orthopédiques ou viennent les suppléer, dans les cas de :

  • Déformations plantaires, d’origine physiologique ou inflammatoire : hallux valgus, pieds creux, pieds plats, avant-pied triangulaire, orteils en griffe, etc. ;
  • Pieds diabétiques : qui sont assez fragiles, facilement sujets à des affections vasculaires et nerveuses et qui peuvent se léser aisément, mais avec des guérisons difficiles ;
  • Plaies ouvertes au niveau des pieds : qui nécessitent un certain espace et des équipements adaptés pour se cicatriser ;
  • Chirurgie du pied ou en cas de pathologies traumatiques : pour une étude de contention des structures atteintes et pour une cicatrisation rapide des lésions, quelles qu’elles soient ;
  • Pathologies vasculaires du membre inférieur : dans le but de résorber rapidement les œdèmes et de favoriser une bonne circulation sanguine, bien souvent en complément des bas de contention ou des semelles veino-stimulantes ;
  • Pathologies neurologiques du pied : après un accident vasculaire cérébral, un accident avec atteintes musculaires.
  •  

Pourquoi porter des chaussures orthopédiques ?

Les chaussures orthopédiques permettent de soulager les douleurs et les sensations d’inconfort lors de la marche. Ces troubles sont liés à une mauvaise accommodation des pieds à des chaussures normales. Ces dispositifs médicaux pallient également les différents niveaux d’instabilité pour une démarche plus harmonieuse, une meilleure posture et un plus grand équilibre en apportant un plus grand soutien aux pieds et en répartissant plus harmonieusement les charges plantaires.

 

Si elles sont utilisées en postopératoire, en cas de pansement pour plaies ou en post-traumatique, les chaussures orthopédiques permettent d’avoir une bonne contention du pied pour une cicatrisation rapide et une bonne remise en place des structures anatomiques.

Les chaussures orthopédiques permettent également de bénéficier d’une meilleure protection contre les entorses du pied en cas de troubles de la démarche ou d’instabilité.

 

Quels sont les différents types de chaussures orthopédiques ?

Les chaussures orthopédiques varient en fonction de leurs indications et de leurs utilisations. Il existe ainsi deux catégories différentes :

  • La CHUT : Chaussure thérapeutique à Usage Temporaire, de 2 types :

Dans cette même catégorie, on retrouve également deux types de CHUT :

  • CHUT de décharge : qui est utilisée comme un dispositif de contention ou d’immobilisation du pied après un traumatisme (entorses, fractures…) ou en post opératoire. Elle favorise ainsi une meilleure cicatrisation des lésions tout en permettant au patient de continuer à marcher et à effectuer les mouvements de la vie courante. Elle se vend à l’unité selon le membre atteint ;
  • CHUT pour augmentation du volume du pied : commercialisée également à l’unité ou par paire selon les besoins, elle est indiquée dans les cas où le volume du pied ne permet pas de porter des chaussures ordinaires. Il peut s’agir de cas de bandages pour blessures ou plaies, d’œdèmes ou lors des pieds fragiles. Elle est équipée d’un système de sangles qui permet d’adapter son volume au besoin des pieds. Elle peut ainsi être ouverte totalement pour faciliter le chaussage.
  • La CHUP : Chaussure thérapeutique à Usage Prolongé

Cette chaussure orthopédique est indiquée pour une utilisation sur le long terme, comme dans les cas de pieds déformés, physiologiques ou secondaires à une pathologie auto-immune ou des pieds fragiles diabétiques, neurologiques ou vasculaires.

 

Comment choisir ses chaussures orthopédiques ?

Les chaussures orthopédiques sont des dispositifs médicaux. Elles rentrent dans le cadre d’un traitement orthopédique. Aussi, leur choix dépend spécialement des pathologies à traiter et des résultats attendus. Cependant, pour que leur port soit le plus confortable possible et qu’elles restent toujours esthétiques ; lors du choix du modèle adapté, il est important de tenir compte de certains critères dont :

  • La forme : qui doit correspondre totalement avec la morphologie du pied ;
  • La pointure et la taille : qui doivent être exactes afin de s’assurer d’un bon maintien du pied et bien sûr l’insertion d’une semelle orthopédique dans les cas où cela s’avère nécessaire ;
  • La semelle : qui doit être de qualité pour compléter les bienfaits de la chaussure. Elle peut être légère ou non, mais se doit d’être antidérapante pour plus de stabilité lors de la marche, mais aussi résistante ;
  • La fermeture : qui doit être réglable selon le volume du contenu. Les sangles, les bandes de Velcro et les fermetures sont à privilégier. Cependant, les lacets sont moins adaptés, même s’ils s’adaptent à la morphologie du pied, car les chaussures qui en sont équipées sont plus difficiles à chausser ;
  • Les matières utilisées : qui doivent apporter soulagement et confort tout en étant résistantes et esthétiques. La plus utilisée est le cuir pour sa qualité et sa grande polyvalence. Souple, il s’adapte facilement à la morphologie du pied.
  •  

Combien coûte une chaussure orthopédique ?

En moyenne, le prix des chaussures orthopédiques varie entre 100 € et 200 € en fonction des modèles. Les sandales coûtent moins cher que les bottines et les chaussures. Les modèles à usage temporaire sont également moins chers que ceux qui s’utilisent en permanence. Par ailleurs, ceux qui disposent de caractéristiques spécifiques, comme pour le traitement des déformations ou des pieds fragiles, peuvent atteindre les 200 € en moyenne.

 

Les chaussures orthopédiques peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

Si elles rentrent dans le cadre d’un traitement medico-orthopédique et prescrites ainsi par un médecin spécialisé, elles bénéficient d’une prise en charge par l’assurance-maladie. Cependant, cette dernière ne couvre que 60 % des frais. Il est donc recommandé de souscrire une mutuelle pour assurer le remboursement des 40 % restants.