CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Orthese hallux valgus

Orthese hallux valgus

L’hallus valgus, connu aussi sous le nom de « oignon au pied » est une déformation articulaire du gros orteil. Un sujet atteint de cette pathologie a souvent le gros orteil ayant tendance à s’incliner vers son voisin. Parfois, les deux orteils voisins finissent même par se chevaucher. Résultat : le pied développe une petite excroissance. Si celle-ci peut être uniquement inesthétique chez certains, chez d’autres, elle est handicapante et invalidante.

 

Cette déviation vers l’extérieur entraine très souvent des difficultés de chaussage. Pour toutes ces raisons, l’hallux valgus doit être rapidement pris en charge. Différentes solutions vous sont proposées pour cela, mais de nombreux professionnels de la santé privilégient l’usage d’une orthèse.

 

Quels sont les causes et les symptômes d’un hallux valgus ?

Un oignon au pied peut résulter de divers facteurs. En principe, on dénombre trois grandes causes expliquant son apparition :

-la génétique ;

-une conséquence d’une maladie inflammatoire ;

-le port trop fréquent de chaussures inadaptées et inconfortables : les modèles pointus, ceux à bouts trop étroits, ceux avec des talons trop hauts, etc.

 

La déformation s’accompagne souvent de rougeurs et de douleurs. Par ailleurs, lorsque l’« oignon » est excessivement et agressivement en contact avec la chaussure, cela fait apparaître des callosités ainsi que des durillons. Un hallux valgus n’affecte pas seulement le gros orteil, mais l’ensemble de tout le pied.

 

À quoi servent les orthèses hallux valgus ?

Les orthèses hallux valgus sont généralement recommandées durant les débuts de la déformation. Leur port sera alors complété par des exercices de renforcement du pied ainsi que par la prise de bonnes habitudes. Les orthèses vont contribuer à absorber les pressions sur l’oignon tout en soulageant les douleurs. Elles peuvent être également portées en vue de prévenir l’apparition d’un oignon, notamment si vous prévoyez des activités à risque telles que des randonnées, ou le port régulier de chaussures à talons. Étant dans le stade avancé de sa croissance, l’hallux valgus n’est plus traitable par une orthèse. Seule une opération chirurgicale sera l’option envisageable pour l’enlever.

 

Quand utiliser une orthèse hallux valgus de protection ?

Il faut savoir que l’orthèse hallux valgus se décline en deux grandes sortes. Il y a le dispositif de protection et celui de correction. L’orthèse hallux valgus de protection est, tout d’abord, recommandée dans le cadre de prévention. Elle peut être utilisée lorsque vous prévoyez une sortie ou des activités propices à l’apparition de la déformation.

 

Ce type d’orthèse est également efficace pour apaiser les douleurs au quotidien sans que l’hallux valgus soit corrigé. L’appareil s’adapte dans tous les types de chaussures en évitant que ces dernières viennent se frotter sur l’oignon. Il limite, par conséquent, les pressions qu’exercent les chaussures sur la zone douloureuse. Veillez à ce que le dispositif choisi soit bien fin. Dans le cas contraire, vous risquez de déformer vos chaussures, créant davantage plus de pression. Cela ne fera qu’aggraver la situation.

 

Certaines marques ont développé différentes sortes d’orthèses de protection. Elles proposent alors des modèles destinés pour un usage quotidien, et d’autres, adaptés pour une utilisation ponctuelle. Il existe aussi des orthèses de protection spéciales pour les personnes diabétiques. Ces modèles sont conçus sans coutures dans le but de réduire les douleurs subies par ces sujets fragiles.

 

Les orthèses de correction

Pour rappel, l’hallux valgus n’est pas toujours correctible, même avec une orthèse de correction. En effet, aucun appareillage n’est capable de remédier à une double déviation de l’os, un stade que l’on qualifie comme très avancé de la pathologie. La déviation est également irréversible lorsque l’orteil n’est plus capable de bouger latéralement. La seule et unique solution reste dans ce cas la chirurgie.

 

En dessous de ces stades, la pathologie peut encore être traitée par le port d’une orthèse de correction. Vous avez dans ce cas deux modèles différents : le modèle de jour et celui de nuit que l’on portera en périodes de repos.

 

L’orthèse corrective de jour est, comme l’indique son nom, pour corriger la déviation. Elle soulage les douleurs articulaires et favorise la répartition des charges de pression. Toujours dans l’objectif de corriger la déformation, le modèle de nuit apaise les douleurs nocturnes tout en protégeant l’oignon contre le contact avec les draps et le matelas.

 

Certains modèles développés par les marques sont capables d’offrir une action apaisante sur les douleurs plantaires en limitant les durillons. Il existe par ailleurs les modèles pour sportifs, permettant de redresser le gros orteil durant l’activité sportive.

 

Comment choisir l’orthèse hallux valgus la plus adaptée ?

Les modèles d’orthèses hallux valgus se déclinent en modèle de protection et de correction. Prenez déjà compte de ces catégories avant de faire votre choix. Ensuite, poursuivez votre sélection en fonction de vos besoins et de vos activités. Effectivement, des marques proposent des modèles adaptés pour les activités assez intenses comme la randonnée ou encore le sport. Enfin, si vous êtes diabétiques, vous devez déjà savoir que par rapport aux non-diabétiques, vous êtes plus sensibles aux douleurs et que vous peinez plus à cicatriser. Dans tous les cas, veillez à opter pour une orthèse fine, légère et discrète qui saura se ranger aisément dans votre chaussure.

 

En ce qui concerne la taille adaptée, servez-vous simplement d’un mètre ruban pour prendre la mesure. Mesurez la partie en dessous de la naissance de l’articulation de l’hallux. S’il n’existe pas une taille correspondant à celle de votre pied, optez toujours pour la taille en dessous.

 

Quelles solutions pour compléter l’orthèse hallux valgus ?

Il faut savoir que l’orthèse ne constitue qu’une partie du traitement. Dès que vous prenez, compte de l’apparition de la déformation, évaluez d’abord votre poids. Si vous êtes en surpoids, vous devez procéder à un programme pour perdre quelques kilos dans l’objectif de réduire la charge de pression que votre corps exerce sur vos pieds. Pensez aussi à porter des chaussures plus adaptées et plus confortables.

 

On misera principalement sur les modèles de chaussures souples, à bouts ronds et pas trop serrés. Les talons dépassant les 4 centimètres sont à éviter. Il peut aussi s’avérer important de réaliser des traitements ciblant les durillons et les callosités auprès d’un pédicure-podologue.