CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Chaussettes de récupération

Chaussettes de récupération

La phase de récupération post-sport est très importante et ne doit pas être négligée. Pourtant, de nombreux sportifs oublient encore d’effectuer la phase de récupération, ce qui nuit parfois à leur bien-être.

 

Pour faciliter la récupération physique, il existe notamment des chaussettes spéciales appelées « chaussettes de récupération ».

 

Au lieu de se faire masser ou d’effectuer des soins, les chaussettes de récupération permettent de gagner du temps en apportant une détente aux muscles.

 

Elles ont notamment pour effet d’atténuer les effets des microlésions musculaires subis lors de l’effort physique.

 

Comment choisir ses chaussettes de récupération ?

Les chaussettes de récupération permettent de profiter d’une bonne circulation sanguine.

 

Elles sont donc idéales pour la récupération après l’effort physique. Les chaussettes de récupération ressemblent à des chaussettes remontées jusqu’aux genoux qui permettent de maintenir un certain confort au niveau des jambes pour accélérer la récupération et favoriser la détente des muscles.

 

Les chaussettes vont par ailleurs créer une enveloppe serrée autour des mollets afin d’aplatir les veines superficielles. Cela est surtout efficace en récupération active, lors de la marche.

 

Pourquoi utiliser des chaussettes de récupération ?

Très étudiées par la science, ces chaussettes peuvent être portées en sport pour 3 raisons : 

 

1-Pour soigner la pathologie veineuse avérée : uniquement sous justification médicale et sous prescription.

2-Pour limiter le risque de crampe (pas systématique) : la chaussette agit efficacement pour traiter le risque de crampe. Son action n’est pas due à la compression, mais bien grâce à la limitation du mouvement de ballant du mollet lors de la course.

3-Pour augmenter la température musculaire : la compression et le recouvrement du mollet par le tissu chauffent le muscle plus rapidement. Elle peut être portée lors de la course avec des températures faibles.

 

Par contre, il ne faut pas les porter s’il y a constatation d’inconfort, de gênes biomécaniques ou de mauvaises sensations. Les bienfaits du sport sont avant tout guidés par le bien-être, ce qui fait que toute gêne peut empêcher cela.