CONTACTEZ NOUS AU 04 76 77 23 08
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

Attelle genou

Attelle genou

L’attelle du genou fait partie des dispositifs médicaux d’immobilisation et de contention la plus utilisée en orthopédie. Indiquée plus particulièrement pour une immobilisation complète de l’articulation, elle contribue à la guérison des lésions, quelles qu’elles soient, en réduisant les charges supportées par le genou, tout en permettant au patient d’effectuer des activités physiques du quotidien, appuyé d’une béquille. Il s’agit donc du meilleur dispositif de récupération connu sur le marché en termes de pathologies du genou.

 

Quand porter une attelle du genou ?

L’attelle est utilisée pour contenir et immobiliser totalement l’articulation du genou à la suite d’un traumatisme grave. Cela permet au genou de se consolider rapidement et en toute sécurité tout en permettant au membre atteint de pratiquer la marche. Ce dispositif est préconisé lors des ruptures ou d’étirements graves des ligaments croisés et des tendons du genou à la suite d’une entorse ou de sursolllicitation. Dans ces cas, le genou doit se reposer totalement pour éviter une dislocation complète. L’attelle permet ce repos, tout en gardant la pratique des activités quotidiennes.

 

Les médecins prescrivent également l’attèle en cas d’atteinte mécanique du genou, comme les arthroses, les usures méniscales et autres. Lors de ces pathologies, la douleur est invalidante. Porter une attelle permet de bloquer le genou, et par le léger massage qu’il procure, soulage le patient. L’usure de l’articulation peut également entraîner des problèmes de stabilité qu’il est judicieux de corriger par immobilisation par attèle.

 

Dans les cas de pathologies graves du genou, traitées par chirurgie, la consolidation et la guérison nécessitent une immobilisation complète du genou, apportée par une attelle.

 

En outre, l’attelle reste le meilleur protecteur du genou lors de la pratique des activités physiques intenses.

 

Quels sont les avantages d’une attelle du genou ?

L’attelle a l’avantage de fournir une immobilisation complète du genou tout en gardant les activités quotidiennes. C’est un avantage majeur après des traumatismes graves du genou ou en post opératoire. En effet, l’invalidité du patient s’en retrouve réduite. Mais les lésions se cicatrisent et se consolident toujours en parallèle.

 

Les douleurs causées par les atteintes du genou sont en général intenses. En maintenant ce dernier dans une attelle de contention, le patient est soulagé et on lui apporte un certain confort au quotidien.

 

L’attelle du genou offre également une protection maximale aux sportifs avérés, surtout ceux qui pratiquent les sports de contact, les sports collectifs et surtout les sports intenses comme le ski.

 

Quels sont les différents types d’attelles du genou ?

Il existe deux catégories bien différentes d’attelle du genou sur le marché, selon leur mécanisme d’immobilisation. On distingue :

  • Une attelle simple, posée en extension

Ce type d’attelle représente la majeure partie des attelles sur le marché. Facile à enfiler, il maintient le membre inférieur en extension tout en immobilisant l’articulation du genou. La marche n’est donc possible qu’avec l’aide d’une béquille d’appui. Il peut être fabriqué avec des matières souples et se maintient en extension par des straps ou des sangles. Mais les plus courants restent les modèles respirants faits avec des matériaux rigides, strappés ou sanglés, pour une meilleure contention.

 

Ce type d’attelle convient parfaitement en post opératoire ou après des traumatismes du genou pour une reprise au fur et à mesure de la marche. Il n’est cependant pas adapté aux activités physiques, quelles qu’elles soient.

  • Une attelle articulée

L’attelle articulée, comme son nom l’indique, permet un certain angle d’inclinaison lors de l’immobilisation du genou. Le membre inférieur n’est pas totalement en flexion, mais il n’est pas tout à fait raide. Selon les fabricants, cet angle d’inclinaison peut varier, il va de 10° à 20°. D’autres peuvent fournir jusqu’à 45° d’inclinaison. Ce genre d’attelle s’adapte parfaitement au stade de rééducation post-traumatique ou après une chirurgie du genou.

 

Le patient peut reprendre à marcher sans béquilles, sans toutefois solliciter l’articulation du genou. Cet angle d’inclinaison est également ajustable pour pouvoir adapter les phases de rééducation avec l’état du genou, comme passer d’une simple marche à la pratique du jogging ou d’autres sports.

 

L’attelle articulée est la plus souvent fabriquée avec des matières rigides. Et pour assurer une totale immobilisation, sa contention est complétée par des straps, des baleines latérales ou des sangles.

 

Comment bien choisir son attelle du genou ?

L’attelle du genou s’utilise lors des situations précises et les modèles utilisés dépendent particulièrement des indications. Son choix se base sur plusieurs critères :

  • Les indications : l’attelle à choisir pour une reprise de la marche sera différente de celle utilisée pour une rééducation et reprise des activités physiques courantes.
  • Le type : selon les indications, il est possible de choisir entre un modèle simple en extension et un modèle plus pratique en flexion.
  • Le degré de stabilisation nécessaire : qui sera déterminé par le médecin selon les pathologies à traiter ou les soins déjà effectués. L’attelle simple en extension ou articulée peut être complétée par des dispositifs de serrage complémentaires au besoin : baleines, straps, sangles ou autres.
  • Le degré de flexion : qui se définit par le niveau de mobilité possible à effectuer par le membre une fois contenu par l’attelle. Certains modèles ne laissent que très peu de marge pour des mouvements, voire dans les 10°. D’autres disposent d’un degré de flexion moyenne, allant de 20° à 30°, très pratiques pour la rééducation. Ceux qui ont une marge de manœuvre élevée sont faits pour la reprise sportive.
  • La taille : qu’il faut déterminer en prenant le tour du genou 8 cm au-dessus du niveau de la rotule ainsi que la tour de la cuisse et celle du mollet. Ces mesures sont comparées avec les tailles fournies par les fabricants de dispositifs médicaux.
  • Le style : il existe des attelles ouvertes et fermées, selon les goûts et les indications.
  • Les matières utilisées : qui sont les plus souvent des matières rigides et respirantes, faciles à compléter avec des équipements de serrage.

 

Est-il utile de garder son attelle du genou la nuit ?

Lors du sommeil, il est possible d’effectuer divers mouvements qui, sans qu’on y pense, sollicitent l’articulation du genou.

 

Ces mouvements peuvent occasionner des douleurs ou des instabilités articulaires, surtout après des accidents au niveau du genou ou après une chirurgie locale. Le port d’attelle durant le sommeil est donc préconisé pour maintenir une bonne immobilisation de l’articulation et s’assurer qu’il n’y ait ni aggravant ni rechute.

 

Combien coûte une attelle du genou ?

Cet accessoire orthopédique coûte en moyenne entre 40 et 200 €. Les modèles simples, en extension, fabriqués en plastique, coûtent entre 40 et 90 €. Les modèles avec baleines de réglementation s’obtiennent entre 60 et 80 € et ceux avec des straps, entre 60 et 90 €. Les attelles à sangles restent plus chères, qu’elles soient ouvertes ou fermées. Leur prix s’affiche dans les 100 à 150 €.

 

Quant aux attelles articulées, leur prix varie en fonction des moyens de renforcement latéraux. Elles coûtent ainsi entre 150 et 200 €.

 

Les attelles du genou peuvent-elles faire l’objet d’un remboursement ?

Comme tout autre dispositif orthopédique, l’attelle d’immobilisation du genou apparaît dans la liste des produits et prestations pouvant être sujets à un remboursement.

 

L’assurance-maladie couvre donc les coûts liés à son achat. Cependant, cette couverture n’est pas totale. Seuls 60 % des coûts sont alloués par la sécurité sociale. Les 40 % sont à négocier avec la mutuelle ou la complémentaire si le patient est affilié.