Livraison dès 4.99 € en point relais

Livraison offerte dès 59 € d’achat

Un pharmacien à votre écoute : 04 76 77 23 08

MON PANIER
0
0.00€

Mesure bas de contention

Bas de contention Papillon bande autofix femme - classe II - TAILLE 2 NORMAL COLORIS NACREBas de contention Papillon bande autofix femme - classe II - TAILLE 2 NORMAL COLORIS NACRE
Divin éclat Bas de contention Sigvaris - classe 2 NOIR SMALL NORMALDivin éclat Bas de contention Sigvaris - classe 2 NOIR SMALL NORMAL
Bas de contention Varisma nuances femme - classe II NUANCE 3 SOFT TAILLE 2 COURTBas de contention Varisma nuances femme - classe II NUANCE 3 SOFT TAILLE 2 COURT
Page 1 sur 2>>>

Les bas de contention sont des dispositifs médicaux, au même titre que les chaussettes et les collants de contention. Ils sont utilisés principalement pour la prévention et le traitement des signes liés à l’insuffisance veineuse, comme dans le cas des crampes ou engourdissements au niveau des mollets, à la suite de stations debout ou assises trop prolongées.

 

Cet accessoire réduit également les risques de survenue de complications, liées à cette pathologie, qui peuvent être graves, à savoir une thrombose veineuse ou une embolie. Les bas de contention doivent être à la bonne taille pour assurer son rôle avec efficacité, d’où l’importance de prendre des mesures exactes.

 

Quels sont les avantages des bas de contention ?

La compression fournie par les bas de contention stimule le retour veineux et évite les stases sanguines au niveau des pieds et des mollets. Ils réduisent ainsi les risques d’apparition d’œdèmes et soulagent les signes d’insuffisance veineuse comme les douleurs et les crampes. Une fois les premiers signes pris en charge, la survenue de complications, comme les thromboses, les phlébites ou les embolies, est moindre, voire inexistante.

 

Les bas de contention contribuent également à réduire et à soulager les symptômes liés aux diverses compressions lors de la grossesse et ainsi diminuer les risques de survenue de jambes lourdes, des varices ou des hémorroïdes. Ils augmentent également la performance et l’endurance des athlètes lors des compétitions sportives et favorisent une récupération rapide et efficace après des efforts intenses et rudes.

 

Quelles sont les mesures à prendre pour ses bas de contention ?

Les bas de contention agissent en exerçant une pression au niveau des muscles de la jambe et du pied, afin de solliciter un bon retour veineux permanent. Pour assurer ce rôle à la perfection, ils doivent mouler la jambe. Même si le gainage et l’élasticité sont au rendez-vous, un bas de contention trop grand coulera tout seul et un modèle trop serré peut entraîner des conséquences plus que graves en favorisant la compression au lieu de la traiter.

 

Aussi, il faut s’assurer que les bas de contention soient justes. Des mesures sont donc à prendre pour trouver la bonne taille. Elles sont au nombre de 4 pour les bas de contention : le tour de cheville, le tour de mollet, le tour de la cuisse et la hauteur complète de la jambe.

  • La mesure de la cheville :

Elle doit s’effectuer au niveau de la partie la plus étroite de la cheville, c’est-à-dire à 2 cm au dessus du niveau malléolaire. Le mètre ruban doit glisser sur la peau sans trop serrer.

  • La mesure du mollet :

Contrairement à celle de la cheville, la mesure de la circonférence du mollet s’effectue sur la partie la plus large. La jambe doit être en totale extension pour une mesure exacte et le mètre ruban ne doit pas serrer.

  • La mesure de la cuisse :

Elle se mesure identiquement à celle de la jambe, au niveau de la partie la plus large, soit exactement sous les fesses. Il faut toujours faire attention à ne pas serrer le mètre ruban.

  • La longueur de la jambe :

Pour cette mesure, la jambe doit être placée en totale extension. Il faut mesurer la distance allant du bas des fesses (là où l’on a pris la mesure du tour de cuisse) jusqu’au niveau du sol.

 

Comment bien prendre ses mesures pour des bas de contention à la bonne taille ?

Pour des mesures exactes, il est recommandé de faire appel à un professionnel. Le pharmacien ou le médecin prescripteur est en mesure d’effectuer les différents mesurages pour que ces derniers correspondent parfaitement aux besoins de chacun. Il suffit ensuite de les comparer avec les indications de chaque taille fournie par le fabricant.

 

Cependant, il est également possible de prendre soi-même ses mesures. Il faut alors tenir compte de certaines règles :

  • Les mesures doivent être effectuées le matin au réveil, pour éviter que les œdèmes de la fatigue du jour ne faussent les données.
  • Les mesures sont prises en position debout (membres inférieurs en extension), les jambes totalement dénudées et sans porter de chaussures, ni sandales.
  • Les mesures doivent être effectuées sur les deux pieds, pour éviter les disconcordances.
  • La prise de mesure doit bien démarrer du niveau zéro du mètre ruban. Et il est important de ne pas confondre le mètre et le pouce en termes de mesure, des modèles les présentant sur deux faces existent sur le marché.

Comment choisir la taille de bas de contention correspondante à ses mesures ?

Généralement, les bas de contention vendus sur le marché ont des mesures standards. Ils ont été conçus pour s’adapter à une morphologie générale et sont disponibles sous les tailles allant de 1 à 5 ou de XS à XXL. A ces tailles correspondent des mesures et ce sont ces dernières qu’il faudra comparer avec celles obtenues sur soi pour trouver la taille correspondante à la morphologie de chacun.

 

Dans certaines circonstances, les mesures personnelles peuvent varier sur 1 à 2 cm, par rapport aux mesures indiquées sur les modèles et situer l’utilisateur entre deux tailles différentes.

 

Il est alors, dans ces cas-là, recommandé de privilégier la mesure du tour de cheville la plus basse, car c’est à ce niveau que la compression doit être la plus exacte pour que les bas de contention soient efficaces. Les mesures du mollet et de la cuisse ne doivent cependant pas être trop grandes. Il est également recommandé de comparer plusieurs marques de bas de contention lorsque des différences de mesure se présentent. En effet, les fourchettes de mesures sont différentes d’une marque à une autre pour la même taille indiquée.

 

Il est également possible que les 2 jambes présentent des mesures bien différentes, correspondant à deux tailles différentes. Dans ce cas, l’on peut combiner sans problème deux paires de bas de contention différentes.

 

S’il est impossible de trouver la bonne taille correspondante à ses mesures personnelles, l’option du sur mesure est toujours disponible. Mais il faudra patienter le temps de se la fabrication et des ajustements et trouver ainsi des dispositifs de traitement palliatif.

 

Comment savoir si les bas de contention sont trop serrés ?

La pression fournie par les bas de contention doit être dégressive, de la cheville à la cuisse, sans toutefois être trop lâches au niveau des parties supérieures.

 

La compression sera ainsi forte au niveau malléolaire et devra nécessiter une surveillance étroite lors des premières heures d’utilisation. En effet, si les bas sont serrés, plus que nécessaire, des signes d’hypovascularisation vont se présenter au niveau des pieds, comme des fourmillements, un changement de couleur ou un temps de revascularisation trop long. Ces signes doivent faire retirer immédiatement les bas de contention et les changer par des autres de taille plus adaptée.

 

Où doivent arriver les bas de contention ?

Les bas de contention doivent arriver jusqu’au niveau des cuisses pour être efficaces, d’où la nécessité de mesurer la hauteur complète du membre inférieur. Si les bas sont trop courts, l’effet de gainage n’est pas complet ainsi que le niveau de pression exercé. Les bas de contention peuvent donc ne pas être efficaces ou apporter des effets bénéfiques moindres que ceux escomptés. Il est donc recommandé de choisir des modèles adaptés à sa hauteur en termes de bas de contention.

Mon panier
Aucun article