CONTACTEZ NOUS AU 04 83 43 40 90
NOUS ÉCRIRE

Mon panier
Aucun article

La mauvaise circulation est-elle la cause des jambes lourdes ?

vendredi 18 novembre 2016
mauvaise circulation jambes lourdes

 

Du petit vaisseau désagréable aux varices, les jambes sont souvent touchées par divers problèmes veineux. Les phénomènes de mauvaise circulation qui en est à la source proviennent en général de notre mode de vie sédentaire. La mauvaise circulation pourrait-elle être une cause des jambes lourdes ? Quelles mesures prendre afin d’y mettre fin ?

 

Quelles sont les causes possibles de la mauvaise circulation

La mauvaise circulation concerne surtout les mollets. Elle s’intensifie au cours de la journée lorsque vous restez longtemps debout ou si vous vous laissez exposer au soleil.

 

Des études ont d’ailleurs montré que ce dernier est spécialement dangereux pour les jambes. L’exposition prolongée au soleil entraîne une dilatation des veines et dérange les valvules qui devraient assurer leurs fonctions de « clapet ».

 

La stagnation du sang entraîne gonflement des jambes et des chevilles. D’autres facteurs peuvent encore favoriser la mauvaise circulation sanguine : posture immobile prolongée, obésité, l’hérédité, etc.

 

Comment savoir si on a une mauvaise circulation sanguine ?

On doit en douter à partir du moment où l’on ressent une gêne dans les jambes. Cette pathologie concerne tout le monde, mais les femmes sont les plus touchées. Elle est aussi héréditaire.

 

Si l’un de vos parents ou grands-parents a déjà connu des problèmes de jambes lourdes, il est fort probable vous ayez les mêmes problèmes un jour ou l’autre. On reconnaît principalement la maladie par les symptômes suivants : difficultés à supporter la chaleur, mal aux jambes et dilatation des veines.

 

 

Ces différents problèmes évoluent peu à peu. Son étape finale peut se manifester par un ulcère de la jambe. D’où l’importance de se faire contrôler à temps.

 

Que faire pour réduire la sensation de jambes lourdes ?

Ce phénomène de mauvaise circulation peut être aussi dû à l’insuffisance d’activité physique. Celle-ci entraîne plus ou moins souvent une sensation de jambes lourdes.

 

Tout le monde peut cependant recourir à une solution simple pour soulager les douleurs et améliorer sa situation. Il s’agit de la marche, qui présente de nombreux avantages. 30 minutes par jour peuvent suffire.

 

marche contre les jambes lourdes

 

Mais vous pouvez choisir d’autres activités sportives pour varier. Ainsi, la randonnée, le vélo et la natation sont autant d’idées intéressantes pour améliorer la circulation sanguine.

 

Adopter une alimentation saine

La solution ne se réduit pas à des activités physiques. En effet, votre alimentation contribue aussi au bon tonus des veines. Optez particulièrement pour des produits comportant des antioxydants naturels. Privilégiez ainsi les fraises, les tomates, les agrumes, les poivrons, mais aussi les œufs et les viandes qui sont riches en protéines.

 

Ceux-ci aident à améliorer la circulation sanguine et à réduire la sensation de jambes lourdes. De même, ils protègent les vaisseaux sanguins et évitent l’apparition de lésions. Abstenez-vous de fumer du tabac et de boire de l’alcool, ces derniers favorisant la dilatation des veines. Enfin, n’oubliez surtout pas de boire beaucoup d’eau.

 

En savoir plus sur les causes des jambes lourdes

L'âge est-il une cause des jambes lourdes ?

Les jambes lourdes sont-elles-héréditaire ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.