Livraison dès 4.99 € en point relais

Livraison offerte dès 59 € d’achat

Un pharmacien à votre écoute : 04 76 77 23 08

MON PANIER
0
0.00€

Par quoi remplacer les bas de contention

Divin éclat Bas de contention Sigvaris - classe 2 NOIR SMALL NORMALDivin éclat Bas de contention Sigvaris - classe 2 NOIR SMALL NORMAL
Bas de contention Varisma nuances femme - classe II NUANCE 3 SOFT TAILLE 2 COURTBas de contention Varisma nuances femme - classe II NUANCE 3 SOFT TAILLE 2 COURT
Page 1 sur 2>>>

Les bas de contention sont des dispositifs médicaux au même titre que les collants de contention. Ils sont généralement utilisés pour le traitement des signes liés à l’insuffisance veineuse des membres inférieurs tels que les crampes, les douleurs et les engourdissements musculaires associés ou non à des œdèmes. Les bas de contention permettent également de réduire les risques de complications qui y sont liés. Ils sont aussi utilisés dans d’autres domaines comme celui du sport pour assurer une bonne performance physique.

 

Quand porter des bas de contention ?

Les bas de contention sont, généralement, prescrits par un médecin traitant à la suite d’un diagnostic posé d’insuffisance veineuse, quel que soit le stade de découverte. Cependant, le port des bas de contention est vivement recommandé pour les personnes qui sont prédisposées à des atteintes vasculaires et qui vivent des situations qui favorisent l’apparition de cette pathologie. Parmi ces circonstances, citons la grossesse, les voyages fréquents, surtout en avion ou en train, ou les stations debout ou assises toute la journée au travail.

 

Les bas de contention permettent d’éviter les stases sanguines au niveau des pieds et des mollets. Ils réduisent ainsi les douleurs et les crampes.

 

Une fois les premiers signes pris en charge, la survenue de complications comme les thromboses, les phlébites ou les embolies est moindre, voire inexistante. En outre, les bas de contention sont également indiqués pour les sportifs et les athlètes afin de garantir une bonne circulation sanguine lors des activités physiques.

 

Quels sont les bienfaits des bas de contention ?

Les bas de contention agissent sur la circulation sanguine en exerçant une certaine compression au niveau musculaire. Cette pression est assurée, dans les conditions normales, par les muscles du mollet et du pied. En cas d’insuffisance veineuse, ces muscles sont déficients. Cependant, la fatigue musculaire suite à des activités physiques intenses peut également engendrer cette déficience.

 

Les bas de contention viennent en renfort des muscles en fournissant la compression nécessaire pour stimuler la fonction sanguine. Cette compression extrinsèque évite les stases sanguines au niveau des pieds et des mollets. Le port de bas de contention réduit ainsi les risques d’apparition d’œdèmes. En effet, une bonne circulation sanguine permet aux muscles de libérer les toxines et de respirer. Cela limite l’apparition des signes d’hypoxie et de fatigue musculaires, comme les douleurs et les crampes. Une fois les premiers symptômes pris en charge, la survenue de complications (les thromboses, les phlébites ou les embolies) est minimisée.

 

Les bas de contention contribuent également à réduire et à soulager les différentes manifestations liées aux diverses compressions lors de la grossesse. Au cours de cette période, ce sont les gros vaisseaux qui se retrouvent comprimés par le ventre. Aussi, le retour veineux est assez faible à cause d’un blocage au niveau du débit de retour malgré un pompage cardiaque normal. L’utilisation des bas de contention permet de stimuler en permanence le retour malgré le faible débit pour diminuer les risques de survenue de jambes lourdes, des varices ou des hémorroïdes.

 

Quelles sont les contre-indications des bas de contention ?

Les personnes sujettes à des pathologies cardiaques quel que soit le stade ne peuvent pas porter de bas de contention. Il en est de même pour les diabétiques, surtout avec une microangiopathie diagnostiquée. En cas de maladies neuropathiques, il est également contre-indiqué de porter des bas de contention. Le risque majeur pour ces deux derniers cas reste la gangrène et l’amputation.

 

Par ailleurs, toute lésion cutanée interfère dans le port de bas de contention : plaies, mycoses ou allergies cutanées. Elles sont donc à soigner impérativement avant d’envisager un traitement ou une prévention d’insuffisance veineuse par ce dispositif ou son utilisation pour les pratiques sportives et lors de la grossesse.

 

Par quoi remplacer les bas de contention ?

Les bas de contention ont été prescrits par le médecin pour des raisons spécifiques et contribuent à l’amélioration de la santé. Aussi, il est toujours recommandé de trouver le modèle adapté à chacun pour pouvoir bénéficier des avantages qu’ils offrent. Pour ceux ou celles qui présentent des allergies à la matière de fabrication, il existe des bas de contention 100 % naturels. Ceux qui sont sujets à des irritations, dues par exemple aux coutures, peuvent opter pour des versions sans couture et pourquoi pas sans pied pour encore plus de confort. Deux dispositifs de contention peuvent également remplacer les bas :

  • Les collants de contention sans pied : ce sont de véritables pantalons élastiques. Ils procurent plus de confort et peuvent se porter n’importe où et n’importe quand. Ils conviennent parfaitement aux personnes actives et offrent un maximum de soutien et de compression pour favoriser la circulation sanguine.
  • Les jambières de contention : elles ne peuvent être utilisées que par les sujets pouvant se permettre de se servir d’une simple contention de jambes et de cuisses. Elles donnent aux pieds la possibilité de rester libres et apportent ainsi plus de confort.

Pour ceux qui désirent opter pour des dispositifs non médicaux, certaines astuces de grand-mères sont également très utilisées pour soulager les insuffisances veineuses.

  • Le drainage à l’eau froide : il a pour but de stimuler le muscle à se contracter, favorisant ainsi le retour veineux
  • Les veinotoniques : ce sont des crèmes, des gels ou des compléments alimentaires à base de produits naturels, visant à tonifier les veines.

Que l’on utilise des dispositifs médicaux ou des astuces naturels, une bonne activité physique et une alimentation saine contribuent toujours à la bonne prise en charge de l’insuffisance veineuse :

  • La marche : elle favorise la circulation sanguine. En pratiquer en moyenne 30 minutes par jour, avec une allure plus ou moins rapide améliore le retour veineux.
  • L’alimentation : elle contribue à obtenir une bonne qualité des veines. Il est recommandé de privilégier les fruits rouges, les aliments riches en vitamine C comme les agrumes et ceux contenant de la vitamine E comme les noix.

Les bas de contention : quand arrêter de les porter ?

Comme tout dispositif médical, les bas de contention se portent sur une durée bien déterminée, suivant des horaires précis. Ce délai varie selon les indications, mais il doit être le plus court possible. Ces dispositifs ne doivent, en effet, être portés quotidiennement que pour des situations spécifiques. Dans les cas échéants, l’usage sera ponctuel.

  • Si les bas de contention sont utilisés dans la prévention d’insuffisance veineuse ou prescrits dans le cadre d’un traitement des troubles mineurs liés à cette pathologie, son port sera occasionnel. Il en est ainsi des situations exposant à des risques, à savoir les stations debout ou assises prolongées, les voyages, ou lors de la survenue de symptômes, comme au moment des douleurs ou des crampes.
  • Si les bas de contention sont prescrits pour le traitement des affections plus avancées ou pour pallier certains troubles liés à la sédentarité ou à la mobilité réduite, il est recommandé de les porter quotidiennement, mais au cours de la journée uniquement. Leur port peut ainsi aller de 4 à 6 semaines, voire plus si nécessaire.
  • Si les bas de contention sont utilisés lors de la grossesse, ils peuvent se garder jusqu’à 6 semaines après un accouchement par voie basse et jusqu’à 6 mois après une césarienne.
  • Si les bas de contention sont portés pour améliorer la performance lors des efforts, ils sont mis 12 h avant la pratique sportive pour préparer les muscles, durant toute l’activité et dans les 12 à 24 h après le sport pour bénéficier d’une bonne récupération.

Recherche associée aux bas de contention

Bas de contention combien de temps par jours - Bas de contention la nuit Mesure bas de contention - Bas de contention et marche à pied - Par quoi remplacer les bas de contention - Bas de contention remboursement - Aide pour mettre bas de contention - Comment mettre des bas de contention - Mesures bas de contention - Bas de contention remboursement Ameli Les bas de contention - Bas de contention apres operation - Bas de contention classe 3 Bas de contention medical - Bas de contention prix - Bas de contention sport homme - Comment enfiler des bas de contention - Remboursement bas de contention - Bas de contention medical - Prix bas de contention Bas de contention sans ordonnance

Mon panier
Aucun article